WTCR Race of Morocco 2019 :%% Honda lance la saison !

0
111

Le circuit Moulay El Hassan de Marrakech a accueilli les 6 et 7 avril dernier la première manche de la coupe du monde FIA des voitures de tourisme (WTCR).

Les attentes étaient nombreuses, notamment celles que tout un peuple place chaque année depuis 2009 sur le local de l’étape, Mehdi Bennani. 

Cela dit, c’est l’écurie All-Inkl.com Münnich Motorsport et sa Honda Type R TCR qui a planté la première banderille grâce à l’Argentin Esteban Guerreri, qui a mené de bout en bout la première des trois courses, devançant le Suédois Thed Björk (Lynk&Co) et son équipier et compatriote Nestor Girolami.

Lors de la deuxième course, celle avec la grille inversée, les tenants du titre, l’Italien Gabriele Tarquini et Hyundai, ont repris le pouvoir. Ce vieux briscard de 57 ans s’est imposé devant les Français Jean-Karl Vernay (Audi) et Yann Ehrlacher (Lynk&Co). Enfin, lors de la dernière course, c’est la marque chinoise Lynk&Co qui est parvenue à truster sa première victoire dès son premier G.P. grâce à Björk, qui a franchi la ligne d’arrivée devant le Belge Frédéric Vervisch (Audi) et l’Espagnol Mikel Azcona (Cupra). Ce «rookie» a signé son premier podium lors de son premier week-end en WTCR. 

Et Bennani dans tout ça, me direz-vous ? Le top gun marocain et sa Volkswagen Golf GTI TCR n’ont pas vraiment été vernis. Après avoir été contraint à l’abandon dès le premier tour de la course 1 et avoir été victime d’un accrochage avec son équipier Rob Huff au 12ème tour de la course 2, il a terminé douzième de l’ultime course, au cours de laquelle il a tout de même signé le meilleur temps en course de tout le week-end, avec un chrono de 1 minute 26 secondes et 88 centièmes, faisant ainsi sien le trophée Tag Heuer Best Lap. Un lot de consolation, tout au plus…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here