WRC – Monte Carlo :%% Ogier au septième ciel !

0
285

A l’issue d’une bagarre mémorable, Sébastien Ogier (Citroën C3) a remporté ce week-end, devant Thierry Neuville (Hyundai i20) et Ott Tänak (Toyota Yaris), son septième Monte Carlo, égalant ainsi le record de victoires dans cette épreuve mythique du championnat du monde des rallyes (WRC), détenu par l’autre Sébastien, Loeb. Le pilote Hyundai a dû se contenter d’une «modeste» quatrième place lors de cette manche inaugurale de la saison 2019.

Le WRC est devenu le bastion des Sébastien, une sorte de «Sébastion»… Lors de la 87ème édition du rallye Monte Carlo (RMC), tout le monde n’avait d’yeux que pour le duel qui se profilait entre les deux plus fines gâchettes de l’histoire du WRC, Loeb, nonuple champion du monde de la discipline, et le seul pilote en mesure de faire encore mieux, Ogier, qui vient de décrocher six championnats de rang et qui ne semble pas du tout être rassasié ! Le leader du team Citroën a démarré idéalement sa campagne pour un septième titre en se montrant le plus rapide au terme des 16 spéciales et des 323 kilomètres chronométrés du RMC 2019.

Thierry Neuville aura lutté jusqu’au bout. Sur les routes tantôt enneigées, tantôt verglacées ou boueuses, la Citroën C3 du Français et la Hyundai i20 du Belge se sont livré, étape après étape, à un véritable chassé-croisé dans le classement. Mais le tenant du titre a tenu bon, bouclant l’ultime étape avec une avance de deux secondes et deux dixièmes. Un écart minime, le plus faible jamais enregistré à l’arrivée du RMC ! Tänak (Toyota) complète le podium et en prive Loeb, moins prompt de 13 secondes au cours du premier week-end de la saison.

La performance de Loeb est tout à fait honorable. Tant Neuville que Tänak sont d’attaque parce qu’ils ont leurs habitudes avec leur voiture, à l’inverse des deux Sébastien, qui ont changé de team à l’intersaison et qui sont encore en train d’apprivoiser leur nouvelle monture.

Loeb-session de la victoire !

 «C’était un week-end passionnant pour le WRC avec une lutte incroyable pour la victoire et le podium, a estimé Loeb suite à cette première manche. […] La 4e place n’est pas si mauvaise. J’ai, par moments, souffert avec les réglages de la voiture, ce qui est compréhensible avec si peu d’essais avant l’épreuve. […] On doit continuer comme ça et voir ce qu’on peut réussir en SuèdeNous avons eu la motivation nécessaire pour le prochain rallye en nous battant pour le podium dès notre premier départ avec Hyundai Motorsport. C’est un début positif pour notre nouvelle relation».

En Suède, du 14 au 17 février prochain, à l’occasion de la deuxième des six manches auxquelles Loeb prendra part (il dispute un programme partiel, quand les autres favoris seront alignés sur les 16 manches du championnat), la «Sébaston» promet ! Avec Neuville, Tänak et aussi Latvala, qui a fini cinquième à 1,7 seconde du pilote alsacien, dans le rôle des challengers qui s’escriment à casser, à conjurer, 14 ans de domination des Séb’ !      

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here