Volkswagen Tiguan restylé : Esprit Gladiateur

0
1027

Passé par la case restylage, le Volkswagen Tiguan soigne sa ligne, s’offre des aides à la conduite high-tech et, surtout, devient plus «propre» et plus écolo que jamais, en étoffant sa gamme d’une chaîne de traction hybride rechargeable censée améliorer son empreinte carbone.

Bien qu’il fasse partie de la famille «Volks», traduisez «peuple», le Tiguan, apparu en 2007 et renouvelé en 2016, est loin d’adhérer aux principes prolétaires. Au fil de son évolution, il apporte constamment des modifications de plus en plus embourgeoisées, manifestant franchement son désir d’aller narguer l’élite germanique : BMW X1 et Audi Q3. L’ascension vers la classe supérieure est certes lente, mais s’opère profondément en douceur, comme l’actuel face-lift qui le rapproche davantage de sa cible.

A ce titre, le baroudeur allemand s’est si bien fait pouponner et chouchouter la ligne qu’il est devenu encore plus élégant et charismatique. Tout comme il se perfectionne en adoptant le nec plus ultra de la technologie haut de gamme, à l’instar des phares Matrix LED, des clignotants à défilement ou encore une multitude d’aides électroniques contribuant à l’amélioration de l’agrément de conduite.

Mieux encore, le Tiguan Phase 2 fait sortir l’artillerie lourde et dispose, pour la première fois dans son catalogue, de la variante radicale «R» de 320 chevaux. A ne pas confondre cette sportive survitaminée avec la gentillette version «R-Line», dont le traitement spécifique diffère relativement des finitions standard.

Lutter sur tous les fronts est une seconde nature chez le Tiguan ! Démonstration avec la nouvelle chaîne de traction hybride rechargeable qui, améliorant son empreinte carbone, le place parmi les SUV compacts les plus respectueux de l’environnement. Autant dire que l’insaisissable best-seller allemand, qui totalise déjà 6 millions d’exemplaires vendus dans le monde, est très bien parti pour écrire une nouvelle page de son histoire.

Merci Touareg

Les retouches cosmétiques du Tiguan sont subtiles et portent essentiellement sur l’introduction des nouveaux codes stylistiques maison, contribuant ainsi à lui donner davantage de filiation avec la nouvelle gamme Volkswagen. Facilement reconnaissable par sa physionomie robuste et ses proportions équilibrées, il intègre une large calandre issue du frérot Touareg, dominant l’intégralité de la face avant. Les phares à LED étirés sur les ailes sont agrémentés de 24 LEDs chacun, tandis que les clignotants sont à défilement. Le bouclier redessiné, mettant en exergue l’agressivité du museau, est encadré par des prises d’air immenses, en forme de C, telles des mandibules puissantes.

Rien à signaler au niveau de la poupe sinon l’apparition de clignotants à défilement ou le rappel de son patronyme «Tiguan», inscrit sous le logo VW comme sur le hayon du nouveau Touareg.

Sur le profil, les modifications sont encore plus rares. Reposant sur la plateforme modulaire (MQB), le Tiguan affiche une ligne fluide assortie de porte-à-faux réduits. De quoi revendiquer un excellent coefficient aérodynamique, mais aussi proposer un empattement plutôt spacieux pour loger cinq passagers.

Aides à la conduite perfectionnées

Sur le plan ergonomique, de bonnes idées sont introduites dans l’habitacle. Les instruments analogiques laissent ainsi place à des pavés numériques sophistiqués, à partir desquels se pilotent la totalité des fonctions de confort et de divertissement, y compris le réglage de chauffage des sièges, ainsi que le dégivrage du pare-brise et de la lunette arrière. Plus intuitive, la commande de la climatisation se double d’une touche sensitive permettant de faire varier la température par un simple glissement de l’index à gauche ou à droite.

L’une des améliorations majeures consiste en l’adoption de la conduite semi-autonome «Travel Assist». Laquelle constitue un avant-goût de la conduite totalement autonome, IQ Drive, tant promise par la marque Volkswagen. En attendant, le «Travel Assist» peut se substituer au conducteur pour freiner ou accélérer le véhicule jusqu’à la vitesse limite de 210 km/h. Techniquement, il s’agit d’un supercalculateur capable de traiter une multitude d’informations remontées par les assistants électroniques à la conduite. Entre autres, le régulateur de distance «ACC» et le système de maintien dans la voie «Lane Assist». Il convient de préciser que le «Travel Assist» ne peut fonctionner que lorsque le conducteur maintient ses mains sur le volant, en permanence.

Plus propre à l’usage

Si la plupart des motorisations diesel et essence sont conservées, le catalogue propose la nouvelle version hybride rechargeable, baptisée Tiguan eHybrid, délivrant la puissance de 245 ch pour un couple de 400 Nm. Combinant le bloc essence 1,4 litre de 150 ch à un module électrique de 85 kW (116 ch), la chaîne de traction hybride rechargeable s’alimente alternativement via une batterie Lithium-ion de 13 kWh. En mode 100% électrique, l’autonomie peut atteindre environ 50 km, tandis que la vitesse maximale tutoie les 130 km/h.

Dans ce même registre écologique, les blocs diesel TDI ont droit à la technologie Twindosing, composée de deux catalyseurs mettant en œuvre une injection d’AdBlue individuelle, qui baisse les émissions d’Oxyde d’azote NOx.

Sans revendiquer le statut d’un tout-terrain pur et dur, le baroudeur de Wolfsbourg se veut convenablement armé pour tirer son épingle du jeu sur des pistes relativement difficiles. Outre la transmission intégrale permanente 4Motion, la bonne répartition vectorielle du couple entre les roues gauches et droites, lui assure une bonne dose de vivacité et d’agilité dans les grandes courbes.

Nouvelle symphonie en Ré majeur

Comme évoqué plus haut, l’événement le plus marquant de ce restylage réside incontestablement dans l’introduction de la déclinaison Tiguan R, propulsée par le bloc 2.0 TSI de 320 ch.

Si le Tiguan standard affiche une ligne agressive, le «R» franchit encore un cap dans la démesure. Tout respire la sportivité : du bouclier avant généreusement ajouré jusqu’à l’immense diffuseur arrière encadré par la quadruple sortie d’échappement, en passant par les jantes spécifiques de 21 pouces. Sans parler de la ligne d’échappement Akrapovic qui, taillée d’un seul tenant en titane, promet une symphonie hallucinante en «Ré majeur».

Le ramage, lui aussi, est à la hauteur du plumage avec un habitacle qui dénote radicalement par la sportivité du mobilier. Les nouveaux sièges baquet haut de gamme, conçus spécifiquement pour ce modèle, sont dotés d’appuis-tête intégrés, en totale adéquation avec le tempérament sportif du bolide. Ici, l’ergonomie et la sportivité font un mariage heureux et la qualité de finition témoigne du savoir-faire germanique en matière de fabrication de voitures haut de gamme.

Taillé pour les circuits

Autre particularité de cette ambiance survoltée, on note l’apparition des cadrans numériques «Digital Cockpit» avec logo R et compteur de tours intégré, ainsi que des inserts décoratifs «R» exclusifs, «Carbon Grey», et les enjoliveurs de seuil de porte éclairés avec logo «R» à l’avant.

Ajoutez à cela un volant sport «R» avec un bouton permettant d’activer le mode «Race» et des palettes pour passer les rapports de la boîte DSG à double embrayage à 7 rapports et vous obtenez un Tiguan prêt à avaler le bitume… A tout égard, le Tiguan R est un véritable tour de force et même s’il est voué à une réalité commerciale moins glorieuse que ces performances impressionnantes, il reste un beau challenge et une belle vitrine technologique.

En conclusion, cette remise à niveau, esthétique et technologique, place le Tiguan à l’avant-garde de ses concurrents sur deux registres très en vogue aujourd’hui : l’écologie, avec la version eHybrid, et la sportivité avec la version R. De quoi lui assurer davantage de notoriété face aux concurrents premium.

En Europe, la commercialisation du Tiguan standard débutera au cours de novembre prochain, alors que le Tiguan eHybrid et Tiguan R arriveront vers la fin 2020. Pour ce qui est de son importation au Maroc, il faudra attendre l’année 2021.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here