Volkswagen Tiguan 2024 : L’anti-Tucson

0
1114

Très attendu par les passionnés de SUV compacts, le Volkswagen Tiguan, troisième du nom, débarque tambour battant sur le marché national. Pas moins de mille clients ont signé le bon de commande pour s’offrir le joyau de Wolfsbourg. C’est dire la réputation impressionnante forgée par ses prédécesseurs, réputés pour leur carrosserie solide et, surtout, par leur moteur TDI increvable.

Le nouveau venu ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, et apporte un gros lot de sophistications stylistiques et techniques, qui ne laissent aucun doute sur sa grande ambition : Détrôner le Hyundai Tucson, jusqu’à présent, chef de file de son segment.

Pour y parvenir, il enfile un costume sportswear fusionnant des lignes épurées et une technologie high-tech, ce qui lui procure un air de famille avec le grand frère Touareg. Plus concrètement, sa prise d’air surdimensionnée est surmontée d’une baguette lumineuse reliant les phares LED. Reposant sur des jantes, de 17, 19 ou même de 20 pour la version R-Line, que vous voyez sur ces images, le profil arbore des proportions typiquement baroudeur. Le chromage des contours des vitres et des barres de toit, ajoute une petite note d’élégance. Même ton, même son de cloche à l’arrière où un large bandeau lumineux abrite le logo Volkswagen et les blocs optiques LED.

A bord, on est frappé par les dimensions de l’écran central de 15 pouces, qui fait, à lui seul, office d’un centre de commandement. Orienté vers le conducteur, sa barre supérieure donne accès directement aux fonctions multimédia, tandis que la barre inférieure est dédiée aux réglages de la clim.

Placé derrière le volant, le sélecteur de vitesse est remplacé par une molette rotative qui donne la possibilité de régler le volume audio et de sélectionner les modes de conduite.

Par ailleurs, le confort est soigné avec des sièges enveloppants et une banquette arrière plutôt spacieuse pour embarquer trois passagers. Pour ce qui est des espaces de chargement, le volume du coffre augmente de 37 litres pour offrir 660 litres.

Sous le capot, on retrouve le même Diesel 1,5 litre de 150 ch, qui animait son prédécesseur, toujours accompagné de la transmission automatique DSG 7 rapports. Sobre à l’usage, ce 4-cylindres réclame une consommation moyenne de 5,3 l aux 100 km.

Par ailleurs, la tenue de route est plus soignée grâce aux nouveaux trains roulants, tandis que le confort acoustique est amélioré par l’incorporation de matériaux antivibratoires entre le compartiment moteur et l’habitacle.

Au final, le renouvellement du Volkswagen Tiguan constitue un véritable tour de force stylistique et technique, ce qui lui permettrait, à coup sûr, de consolider sa réputation. En même temps, ses tarifs ont subi une petite inflation. Comptez 395 000 DH pour s’offrir la version d’entrée de gamme Life. Les deux finitions intermédiaires, Carat et Elégance, réclament respectivement 439 000 DH et 489 000 DH. Enfin, la finition R-Line qui sera bientôt disponible, s’affiche à 545 000 DH. Eh oui, la montée en gamme n’est pas sans conséquence.

VW Tiguan

2.0 TDI Life               395 000

2.0 TDI Carat            439 000

2.0 TDI Elégance     489 000

2.0 TDI R-Line          545 000