Volkswagen Passat :
 Entre classicisme et avant-gardisme

0
354

Excellente familiale, la Volkswagen Passat, huitième du nom, remet ses pendules à l’heure. Les berlines familiales étant fortement concurrencées par les SUV, Ce lifting tombe à point nommé. C’est donc une opérations éduction qui vise à raviver la flamme de la célèbre berline allemande, vendue à plus de 30 millions d’exemplaires, un peu par tout dans le monde.

L’évolution esthétique, bien qu’elle soit discrète, s’inscrit dans la modernité. Ceci passe par des feux à LED surlignés d’une rangée de diodes et un bouclier aux traits un peu plus tendus. Le dessin des antibrouillards a été modifié tout comme celui de la calandre chromée. Si le faciès demeure reconnaissable par son classicisme intemporel, la poupe est bien revigorée.

Quelques notes de dynamisme

Le logo «VW» greffé au centre de la partie arrière, tout comme la signature lumineuse fort expressive, ou encore les clignotants  à défilement, procurent un zest de dynamisme à la Passat. Motion spéciale pour la finition haut de gamme, High Line, qui offre à la clé : jantes en aluminium de 17 pouces, système Easy Open (accès à bord et démarrage sans clé) ainsi que les phares IQ LIGHT – Matrix LED. Ceux-ci ont la particularité d’éclairer sans éblouir les autres usagers de la route, en rai- son de la distribution intelligente de leur luminosité.

Rigueur germanique

L’intérieur de la Passat reste fidèle à l’esprit germanique : les matériaux sont de bonne facture et la qualité des assemblages est sans reproche. Le conducteur dispose de multiples réglages pourle volant et le siège, qui lui permettent de trouver la position qui lui convient. L’espace proposé à l’arrière est convenable, même s’ilest un peu plus réduit que celui de sa sœur la Volkswagen Arteon. Les habillages en tissu ou en cuir/Alcantara, agréables tant à l’œil qu’au toucher, font bon ménage avec les inserts décoratifs en bois ou en aluminium brossé, incrustés sur le tableau de bord et sur les portières. Au chapitre de la connectivité, les passagers apprécieront l’intuitivité de l’interface média.

 Montée en puissance

La Passat réalise une montée en puissance spectaculaire, en abandonnant les versions 110 ch et 150 ch de son 2,0 litres TDI pour la variante177 ch. C’est le même 4-cylindres de 1 968 cm3 mais retravaillé par les ingénieurs maison, son potentiel est revu à la hausse. Notamment son couple de 350 Nm, encaissé par la transmission automatique DSG à double embrayage. Ce n’est pas un foudre de guerre, mais c’est assez suffisant pour atteindre 100 km/h en 8,4 secondes ainsi que la vitesse maximale de 235 km/h. Autant dire que la nouvelle venue vise même les papas un peu pressés.

Tarif agressif

Par bonheur, la montée en puissance ne se traduit pas par un appétit démesuré. La consommation moyenne tourne autour de 5,3 litres/100 km, alors qu’en usage exclusivement urbain, elle est d’environ 6 litres/100 km. Dernier point fort de la Passat demeure son positionnement tarifaire attractif.

La finition d’entrée de gamme, Trend, s’affiche à un tarif promotionnel de 300 000 DH.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here