Voiture de l’année 2019 : Les coulisses des essais dynamiques

0
280

Elles étaient vingt-six au tout début, puis près des deux tiers des prétendantes au titre de la Voiture de l’année 2010 sont passées à la trappe suite à un premier écrémage, suite au vote des internautes sur le présent site. Les rescapées ont ensuite été testées et jaugées par les cinq membres du Jury de la 10ème édition des Trophées de l’automobile, événement organisé par Autonews sous l’égide de la Fédération de l’automobile et avec la participation de Sanad Assurance. Reportage d’ambiance. 

La dixième édition des Trophées de l’automobile, qui est sur le point de s’achever, a connu un incroyable succès populaire. En effet, vous avez été plus de 53 000 internautes à participer, sur le site autonews.ma, à l’élection de la Voiture de l’année 2019 et à celle des meilleures voitures par catégorie.

Les voitures toujours en course, suite au premier tour de scrutin, pour le titre le plus convoité de la 10ème édition des Trophées de l’automobile, celui de la Voiture de l’année, ont croisé le fer lundi 18 juin, lors des essais dynamiques comptant pour le deuxième tour de la compétition. Les Citroën C3 Aircross, Dacia Duster, Ford Fiesta, Jeep Compass, Mercedes Classe A, Peugeot 508, Volkswagen Touareg et Volvo XC40 ont été explorées, examinées sous toutes leurs coutures, jaugées, évaluées et, surtout, conduites par les cinq membres du Jury de la Voiture de l’année, au cours d’un aller-retour Casa-Rabat jalonné de plusieurs arrêts. Carnets de bord.

Les finalistes s’apprêtent à croiser le fer – 8h20

Nous sommes devant l’hôtel Le Casablanca, situé dans les beaux quartiers de la ville éponyme, il est 8 heures du matin et c’est le grand jour !

Les essais dynamiques vont démarrer dans quelques instants. Les «rescapées» du premier tour et les membres du Jury s’apprêtent à passer ensemble une journée aussi longue que studieuse. Le départ vers Rabat est imminent.

«Copilote» dans une des voitures en compétition – 11h30

Les essais battent leur plein et, au cours des arrêts programmés par le comité d’organisation des Trophées de l’automobile, les membres du Jury passent d’un volant à l’autre. Autonews en a profité pour se glisser dans le baquet de droite de la voiture «pilotée» par Yves Bey-Rozet !

YBR, messieurs-dames ! Ça m’inspire tellement d’être son Daniel Elena que je vais tenter une private joke avec ses initiales : sérieux, ce gars-là dégage tant de puissance qu’il faudrait le rebaptiser YBR 900 RR… Ouais, comme la plus radicale des CBR !

Ce journaliste et consultant automobile, qui a écrit certaines des plus belles pages du magazine français Sport Auto, bible de la GT et de la supercar, s’il en est, prend part aux Trophées de l’automobile pour la troisième fois.

«Brad Pitt Stop» à la Marina Morocco de Salé – 13h30

Un «pit stop», pour les non anglophones, c’est un arrêt aux stands dans les sports mécaniques ; mais là, on a droit à une variante ; le «Brad Pitt Stop», qui peut être traduit en substance par «arrêt haut standing»… Et pour cause : les 10 candidates à la succession du Peugeot 3008, sacré en 2018, sont arrivées à bon port. C’est vraiment le cas de le dire puisque nous nous trouvons au beau milieu de la Marina Morocco de Salé, sous l’œil bienveillant de la tour Hassan. Les membres du Jury et le comité d’organisation des Trophées de l’automobile vont s’accorder une halte dans ce cadre enchanteur, avant de reprendre le volant de celles des finalistes qu’ils n’ont pas encore eu le loisir d’essayer.

Dernière ligne droite – 16h00

Après notre étape fluviale au sein de la Marina Morocco de Salé, la « caravane » des Trophées de l’automobile rentre sur Casablanca. Les membres du Jury vont tester les voitures qui ne l’ont pas encore été. C’est la dernière ligne droite avant que ne soit agité le drapeau à damier !

Si le verdict du Jury ne sera révélé que mercredi 20 mars, à l’issue d’une grande soirée de gala qui se tiendra dans un palace de Casablanca, on peut d’ores et déjà tirer quelques enseignements. En effet, à chaque arrêt, ça a (presque) joué des coudes pour obtenir le sésame de quelques-unes des candidates…

Alea jacta (Casablanca, entrée) est – 18h00

Après nous être extirpé du trafic sévissant à l’entrée de Casablanca, nous sommes devant l’hôtel du même nom, derechef. Rien n’est guère plus comme avant, cela dit. Si le Peugeot 3008 conserve pour un peu plus de 48 heures encore sa couronne, l’identité de son «Ravaillac» trotte déjà dans un coin de la tête de chacun des membres du Jury. Le suspense est insoutenable ! Faut absolument faire quelque chose ! On ne tiendra pas comme ça jusqu’à mercredi soir !  

Le Jury «cuisiné» durant le dîner – 20h30

Ils ne sont pas passés à table. Enfin si (le dîner à l’hôtel Casablanca était «tip-top» !), mais non ! Les professionnels et experts de l’automobile composant le Jury n’ont pas révélé l’ombre d’un début de piste. Nous les avons pourtant cuisinés en règle.

Certes, nous savions qu’ils n’avaient pas encore délibéré et qu’il était, de toute façon, illusoire d’essayer de faire cracher le moindre indice quant à leur(s) coup(s) de cœur aux «quatre historiques», à savoir Yves Bey-Rozet (notre «Sébastien Loeb» de tout à l’heure), Younes Saih, expert automobile auprès des compagnies d’assurances marocaines et grand passionné devant l’éternel, Aurélien Devernoix, responsable de la rubrique auto à Medi 1 radio, dont il est, par ailleurs, le correspondant à Paris, et Hicham Atabi, boss d’Autonews.

Nous avions déjà essayé, lors des précédentes éditions, de leur tirer les vers du nez, en vain ! Nous avons retenté le coup cette année, sans trop de conviction, et encore moins de résultats ! L’un des jurés nous a même sorti que c’est le Peugeot 3009 qui, le plus logiquement du monde, devrait succéder au Peugeot 3008…    

Du coup, nous avons décidé de polariser nos efforts et d’appliquer nos techniques d’interrogatoire les plus poussées sur la nouvelle «recrue». «Goul essara7a», Rafiq Kamal Lahlou (à droite sur la photo, en compagnie d’Hicham Atabi) !

Ce patron de presse (Version Homme), cofondateur du garage RM Automobiles Classiques et vice-président des relations externes de l’Union marocaine des automobiles anciennes, est au moins aussi «incorruptible» que ses pairs, hélas ! Muet comme une (hyper)carpe… Il ne nous reste donc plus qu’à vous donner rendez-vous mercredi 20 mars en fin de soirée pour la révélation de la Voiture de l’année 2019 et des meilleures voitures par catégorie ! Stay tuned !  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here