Véhicules électriques : Tesla a pris le pouvoir en 2018

0
172

Par rapport à Palo Alto, tous les constructeurs disposant d’une offre «mobilité propre» ont été pâlots en 2018. La Tesla Model 3 s’est emparée du titre de best-seller mondial au sein de la niche des véhicules électriques, quand la Model S et le Model X, pourtant pas donnés, se sont classés respectivement quatrième et cinquième de ce classement ! 

La Nissan Leaf avait pris l’habitude de rafler chaque année le statut de véhicule électrique le plus vendu dans le monde. Elle a subi un premier camouflet en 2017, quand une rivale frontale, la citadine chinoise BAIC EC-Series, s’est emparé de son «précieux».

Elle en a enregistré un nouveau à l’issue de l’exercice 2018, dégringolant à nouveau d’une place, sous l’effet de la montée irrésistible de Tesla et de sa Model 3, désormais best-seller du clan des voitures zéro émission avec une avance sur ses poursuivants qu’un maniaque de l’euphémisme qualifierait de confortable.

Tesla est parvenu à écouler pas moins de 145 846 exemplaires de Model 3 à travers le monde en 2018. Vendues respectivement à 90 637 unités et à 87 149 unités, la citadine chinoise et sa rivale frontale japonaise sont larguées.

La Renault Zoe tire la langue

On ne cause même pas de la Renault Zoe qui, si elle peut se targuer de plaire en Europe, présente, au niveau mondial, des chiffres de ventes inférieurs à ceux de la limousine de Tesla, la Model S (50 045 unités), et de son SUV gargantuesque, le Model X (49 349 unités). Huitième du classement avec 40 313 exemplaires vendus, la citadine française fait même moins bien que deux modèles chinois inconnus dans nos contrées, la JAC iEV et la BYD e5. A sa décharge, le marché chinois gobe à lui seul plus de la moitié de la production mondiale de véhicules électriques.    




LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here