Suzuki Vitara : Des racines et des ailes

0
690

Son ancêtre a débroussaillé le segment des SUV urbains, segment qui figure aujourd’hui parmi les plus porteurs du marché. Mais la quatrième génération du Vitara ne vit pas dans le passé et s’affranchit autant que faire se peut du côté brut de décoffrage de ses aînés.

Après avoir été dans l’œil du cyclone des années durant sur le marché marocain, la marque Suzuki s’est quelque peu remplumée en intégrant le giron de CFAO Motors Maroc. Et la onzième édition d’Auto Expo symbolise ce regain de vitalité puisque l’importateur de la marque japonaise y prend part en présentant pas moins de trois modèles récents : S-Cross, Baleno et Vitara. C’est évidemment cette dernière qui captera le plus l’attention des visiteurs du salon.

La quatrième génération de cette lignée prestigieuse, fondée en 1988 et présentée par Suzuki comme étant le pionnier des SUV compacts (statut que lui conteste le premier des Toyota RAV4, bien que ce dernier n’ait été lancé qu’en 1994), s’attaque au segment des crossovers urbains en avançant des arguments de poids, à commencer par son look original et fun, mais néanmoins robuste. L’enthousiasme retombe comme un soufflé à l’intérieur, hélas ! La présentation est datée, les plastiques rigides pour la plupart d’entre eux. Tout n’est pas à jeter, cependant : la dotation en équipements est plutôt généreuse, la position de conduite bien pensée et le système multimédia fait du Vitara un véhicule connecté qui ne souffre pas de la comparaison avec ses rivaux. 

Donnant le choix entre une transmission aux roues avant et un système AllGrip Select (transmission intégrale enclenchable), le Vitara est animé par un 1.6 l DDIS de 120 ch et 320 Nm.