Skoda Kamiq & Scala : Clonage assumé

0
534

Partageant l’essentiel des éléments mécaniques et du mobilier intérieur, les deux tchèques s’offrent une petite remise en forme de mi-carrière. Esthétiquement, c’est la petite berline Scala qui subit le gros lot de changement avec des phares plus effilés encadrant une calandre redessinée, dont l’allure hexagonale procure un regard plus agressif.

Et si ce n’est pas assez, les clients peuvent même opter pour des feux Matrix LED, optionnels, fait rare sur ce segment. Du reste, l’arrière demeure presque identique à celui du modèle sortant, si ce n’est la nouvelle signature lumineuse et le bouclier revisité. Pour ce qui est du Kamiq, les changements relèvent du jeu des sept erreurs. On note tout de même quelques évolutions esthétiques au niveau de la calandre et des phares. 

A propos de l’aménagement intérieur, le constructeur tchèque semble faire de l’économie d’échelle son mantra. Identiques à s’y méprendre, les deux voitures accueillent un volant avec des touches sur les branches et de nouvelles commandes de la climatisation placées au-dessus de la console centrale. Idem pour l’interface numérique qui se bonifie d’un écran de 8 pouces, assorti d’une commande vocale. Sans oublier le hayon de coffre à ouverture électrique, qui obéit au simple mouvement de pied sous le pare-chocs.

Question motorisation, Scala et Kamiq sont animés par trois blocs à essence : le 3-cylindres de 1.0 litre, qui se décline en  95 ch et 100, ainsi que le 4-cylindres 1,5 litre qui développe 150 ch. Les deux modèles seront disponibles à partir du premier trimestre 2024.