vendredi 2 décembre 2022

Rolls Royce Spectre, Peugeot 408 et la franchise automobile avec AtlantaSanad – Auto-Moto du 30/10/2022

Peugeot 408

La toute nouvelle Peugeot 408 vient de faire son premier show au Mondial de Paris.

La marque Peugeot franchit un nouveau cap dans la diversification de sa gamme. Démonstration avec la 408, le tout premier véhicule de la marque française à adopter la carrosserie fastback. Originale, celle-ci offre un joli compromis entre la silhouette élancée d’une berline et la stature relativement élevée d’un baroudeur. Signe des temps, ce modèle fait l’impasse sur le diesel, et ne propose que des motorisations hybride-rechargeables ou à essence. Mais avant d’aborder les questions techniques, faisons un petit tour du propriétaire. De prime abord, la PEUGEOT 408 se distingue par son originalité et le dynamisme de sa silhouette fastback, entièrement émancipée des standards en cours.

Sa posture féline est mise en évidence par des lignes acérées, une calandre agressive teinte de même couleur que la caisse, et flanquée d’une tête de Lion. La découpe inversée du pare-chocs arrière surprend, tout en conférant au profil une dynamique inédite. La 408 repose sur de grandes roues de 720 mm de diamètre, et des jantes spécifiques de 20 pouces. Il convient de souligner que le dessin des feux accentue les traits de filiation avec les autres modèles de la marque. Comme en témoigne la signature lumineuse à crocs greffée à l’avant, et les feux LED à trois griffes à l’arrière.

Ambiance raffinée

Côté mensurations, la 408 affiche la longueur de 4,69 m, doublée d’un empattement de 2,79 m, ce qui se traduit par un espace intérieur relativement généreux. Notamment à l’arrière, où trois passagers peuvent aisément prendre place dans des assises confortables. Outre l’espace aux genoux de 188 mm, le coffre à bagages, lui aussi, est généreux avec un volume de 536 litres, modulable jusqu’à 1 611 litres une fois les dossiers des sièges arrière rabattus. Par ailleurs, sa hauteur relativement limitée à 1,48 m, renforce sa double vocation de véhicule familial pratique aussi bien en ville que pour les voyages aux longs cours, tout comme elle accentue son efficacité aérodynamique.

L’ambiance intérieure est soignée avec la dernière génération du PEUGEOT i-Cockpit, reconnaissable entre tous par son volant compact dédié au plaisir de conduire.Ici, on retrouve l’atmosphère moderne caractéristique des modèles de la marque au lion, à l’instar de l’interface homme/machine qui offre une connectivité évoluée, ce qui rendre l’expérience de conduite fort intuitive.

Pour ce qui est des motorisations, l’offre comporte deux versions hydrides rechargeables de 180 et 225 ch et une version essence de 130 ch. Ils s’accompagnent tous de la boîte automatique à 8 rapports. Enfin, les responsables de la marque de Sochaux ont annoncé que la gamme se renforcera bientôt d’une version 100% électrique, et qu’elle arrivera sur le marché à la fin de l’année 2022.

Rolls-Royce Spectre

Premier véhicule 100 % électrique de Rolls-Royce, le Spectre est un majestueux coupé à deux portes antagonistes offrant quatre vraies places, et qui intègre le summum de la technologie et du confort. Il convient de préciser que le nouveau vaisseau amiral anglais conserve les mensurations régaliennes de son prédécesseur : le Phantom Coupé.

Avec sa silhouette très élancée, la Rolls-Royce Spectre met en évidence des lignes et des volumes sculpturaux. D’inspiration nautique, son design fait écho aux grands yachts, et crée à lui seul une classe à part, baptisée Ultra-Luxury Electric Super Coupé. Et bien sûr, on retrouve les fondamentaux de la marque avec la monumentale calandre Pantheon, surplombée de la figurine «Spirit of Ecstasy». En totale harmonie avec les feux diurnes soulignant la largeur de la voiture, mais aussi avec les phares logés dans des boîtiers en chrome assombris.En revanche, les feux arrière verticaux sont incolores, ce qui offre aux clients un large choix de personnalisation.

Look électrisant

Le profil, pour sa part, se distingue par sa forme monolithique avec des flancs sculptés, ainsi que par sa ligne de toit flottant vers l’arrière. Aussi raffiné que somptueux, l’habitacle recèle le cachet authentiquement Rolls-Royce. Les occupants seront choyés par des fonctionnalités sur-mesure, certaines sont même les plus avancées sur le plan technologique, à l’instar du ciel nocturne qui s’illumine en toute beauté. Idem pour les portes Starlight ou encore le tableau de bord qui intègre, côté passager, une myriade d’ »étoiles » doucement éclairées. Inspirée par l’univers de la haute horlogerie, la couleur des cadrans de l’instrumentation est en totale symbiose avec le traitement intérieur. Et puis, les possibilités de personnalisation sont presque infinies. Les habillages des sièges peuvent être taillés dans des couleurs contrastantes ou assorties à la base principale. Les coutures sur-mesure et les broderies complexes, elles aussi, sont personnalisables.

A l’instar des autres modèles de la fratrie, notamment les Rolls-Royce Cullinan et Ghost, le Spectre repose sur une architecture taillée entièrement en aluminium. Gage d’une large flexibilité pour intégrer un motopropulseur électrique. La puissance annoncée est de 585 ch, tandis que le couple culmine à 900 Nm. Pour l’instant, la fiche technique définitive n’a pas été établie, mais de la batterie autoriserait, tout au moins, une autonomie d’environ 520 km.

Au final, la Rolls-Royce Spectre, en tant que modèle de rêve dédié à une clientèle trop aisée, sera disponible sur le marché en 2023, à des tarifs stratosphériques, bien sûr.

Vous aimerez peut-être

Articles Récents