Renault Koleos restylé – Auto-Moto du 26/6/2022

0
649

Sans tambour ni trompette, la «marque au losange» relance, au Maroc, le Renault Koleos qui vient de subir un lifting plutôt discret.

Bien qu’il soit solide et bien sapé, le Koleos ne parvient pas néanmoins à trouver son public. Au total, 12 000 unités ont été vendues partout dans le monde, en 2021. Un chiffre presque ridicule comparativement aux records réalisés par ses concurrents coréens.

Le constructeur français n’a donc pas hésité à lui donner un coup de jeune pour renverser la vapeur. Ceci passe par des matériaux plus qualitatifs et une finition assez soignée.

Le confort intérieur étant révisé à la hausse, la base mécanique intègre désormais la transmission intégrale ALL MODE 4×4-i. Celle-ci autorise le Renault Koleos à s’aventurer gentiment sur les pistes. Pour le reste rien ne change : le Koleos offre toujours un joli compromis entre le confort d’une berline et la tenue de route d’un SUV mid-size.

Noter les changements entre le modèle sortant et l’édition 2022 du Renault Koleos, relève du jeu des sept erreurs. Prenons l’avant par exemple : le capot moteur, la grille de calandre, et la forme des boucliers, n’ont fait l’objet d’aucune modification. Il n’y a que la signature lumineuse qui change, et se marie désormais avec des projecteurs avant et arrière à la technologie 100% LED.

Selon le constructeur français, les feux avant LED assurent une performance d’éclairage supérieure de 25% par rapport à la technologie halogène, tout en diminuant la consommation énergétique de 10%.

A l’arrière, les feux 3D LED intègrent des clignotants à défilement. Dans ce même ordre d’idées, le Koleos se pare d’une belle teinte rouge et d’une sellerie cuir Riviera Camel, qui s’accompagne d’inserts en bois brun sur les contre-portes et la planche de bord, ce qui procure une ambiance plutôt raffinée.

Pour ce qui est du traitement de la partie intérieure, l’éclairage d’ambiance personnalisable souligne la console centrale et les panneaux de porte. Idem pour la large tablette tactile 8,7’’, qui tourne sous la nouvelle interface multimédia R-LINK 2. Sans oublier le système audio Bose Surround System qui s’accompagne de 12 haut-parleurs répartis un peu partout dans l’habitacle.

Sur le plan mécanique, il faut noter que le Koleos Phase 2 intègre pour la première fois le HDC (contrôle de vitesse en descente). Associé à la transmission intégrale, ce dispositif fonctionne entre 5 et 30 km/h, et permet de limiter la vitesse de descente sans recourir à la pédale de frein. Idéal pour dévaler des descentes pentues sans faire de looping intrigant.

Ajoutez à cela une garde au sol surélevée, un toit ouvrant panoramique ainsi que de nouvelles jantes diamantées en aluminium de 19 pouces, et vous obtenez un Koleos bien armé, aussi bien pour partir en aventure que pour parader dans les grands boulevards.

Le baroudeur français est animé par le bloc 2,0 l dCi de 185 ch accouplé à une boîte automatique CVT X-Tronic. Cette transmission offre une expérience de conduite plus fluide, en assurant des passages de rapport sans rupture. Outre les montées en régime qui s’effectuent en souplesse, la consommation mixte reste contenue à 6,2 l/100 km.

Pour bonifier l’expérience de conduite, le KOLEOS restylé s’offre un détecteur d’angle mort couplé au système de parking mains libres.

La fonction Stop & Start, quant à elle, permet de diminuer la consommation de carburant et l’émission de gaz à effet de serre. Ce système s’active automatiquement, dès le démarrage.

Facturé à 480 000 DH, le Renault Koleos est environ 60 000 DH plus cher que les versions d’entrée de gamme des Kia Sorento et Hyundai Santa Fe. Autant dire que le baroudeur français n’est pas donné.

Galerie

[smartslider3 slider= »164″]