Renault Captur Restylé : Il marque un cap !

0
118
Esthétiquement, le Captur réinterprète les derniers gimmicks de la firme au losange.

Sans changer de pied en cap, le Captur profite de son restylage de mi-vie pour capitaliser sur ses forces et rectifier le cap sur les rares aspects dans lesquels il tirait la langue, notamment sa finition intérieure, dont un observateur n’ayant pas notre mesure dirait qu’elle était à la truelle… 

C’est le crossover urbain le plus vendu sur notre marché, avec plus de 3 500 unités écoulées depuis le début de sa carrière en 2013 ! Et son succès est encore plus flagrant en France, son marché principal, où il a occupé, en 2016 et en 2017, la quatrième position dans le classement des véhicules les plus vendus, mais aussi au plan mondial, où il a été écoulé à plus de 800 000 exemplaires à ce jour. 

Alors, forcément, il n’y avait pas péril en la demeure. A l’occasion du restylage du Captur, Renault pouvait se contenter de maintenir le cap en procédant à des changements à doses homéopathiques. Et c’est d’ailleurs le cas en ce qui concerne le look extérieur de celui que l’on peut qualifier de «Clio des champs».

Certes, le look est un peu plus affirmé, notamment au niveau des signatures lumineuses avant et arrière. Plus élaborées, elles reprennent les signes identitaires des dernières productions de la marque au losange. Le Captur hérite ainsi de feux de jour à LED en forme de C sur la partie inférieure du bouclier avant et ses feux arrière ont droit au même traitement.

Notons aussi l’apparition d’un nouveau jonc chromé sur la calandre, désormais proche de celle du Kadjar, mais aussi de nouveaux sabots de protection qui renforcent la vocation de baroudeur du petit SUV.

Plus raffiné

Du reste, quatre nouvelles teintes viennent élargir le nuancier, qui permet de choisir entre plus de 30 combinaisons, entre teintes de caisse et de toit, tandis que le programme de personnalisation a été étendu, le Captur donnant dorénavant accès à six packs intérieurs et à cinq packs extérieurs.

Sur la finition haute, baptisée Intens, le Captur hérite de feux avant full LED, de même que de jantes de 17 pouces diamantées et d’un toit panoramique vitré (disponible en option sur la version intermédiaire Explore). 

A bord, le Captur effectue un sacré bond en avant en matière de qualité de fabrication. C’était, pour ainsi dire, le seul domaine dans lequel il prêtait le flanc à la critique. Les matériaux employés sont plus qualitatifs, les mariages de couleurs plus harmonieux, les nouveaux volant et levier de vitesses plus valorisants. Ajoutez à cela des panneaux de porte redessinés, un plafonnier intégrant désormais un éclairage à LED et des liseuses individuelles ainsi que, sur les versions hautes, des sièges plus sculpturaux, plus enveloppants, et vous obtenez un SUV urbain qui maîtrise l’art de l’accueil.

C’est d’autant plus vrai que le volet technologique a également été assez largement updatée, avec notamment la présence, dès le premier niveau d’équipement (Life), du système multimédia Radio Connect R&Go, système apparu sur la Twingo 3 et qui permet de transformer le smartphone de l’utilisateur en tablette connectée et de le fixer au support universel prenant place au niveau de la console centrale. 

Dès le cœur de gamme, on accède au plus sophistiqué Media Nav, qui bénéficie de la navigation (cartographie Maroc, une exclusivité sur le segment), du Bluetooth, du streaming via le smartphone ou encore de la caméra de recul. 

Plus connecté

Pour sa part, la finition la plus huppée a la prérogative du R-Link, de sa connectivité avancée et de son écran tactile de 7 pouces. Elle se distingue aussi en embarquant un avertisseur d’angle mort et, en option, le très recommandable système de stationnement mains libres Easy Park Assist. Au rayon mécanique, le frangin de la Clio dispose toujours du 1.5 dCi offrant deux niveaux de puissance (85 ch et 90 ch). La version la plus puissante de ce bloc est couplée à l’agréable transmission EDC à double embrayage à 6 rapports.

La grille tarifaire du nouveau Captur démarre à 179 900 DH (dCi 85 Life). C’est 3 000 DH de plus qu’avant. L’Explore exige une rallonge de 16 000 DH pour atteindre 195 900 DH dans sa version dCi 85 et bénéficie désormais d’une version dCi 90 BVA, commercialisée à 210 900 DH. Enfin, l’Intens s’affiche à 215 900 DH avec le moteur le moins puissant et la boîte mécanique à 5 rapports et culmine à 230 900 DH avec le groupe motopropulseur le plus évolué, ce qui représente une inflation de 7 000 DH par rapport au modèle d’avant-restylage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here