Range Rover 2022

0
1080

La dernière génération du Range Rover aura vécu 10 ans ! C’est une éternité quand on connaît l’incroyable concurrence sur le marché des SUV. Pourtant, le constructeur anglais n’a pas cherché à le remplacer, car le Range que nous connaissons depuis 2012 s’est vendu, même très bien vendu jusqu’à ses derniers jours. Qu’à cela ne tienne, le nouveau-né fait table rase du passé.

Conçu pour accueillir la propulsion 100 % électrique à partir de 2024, le Range, cinquième du nom, s’offre une plateforme flambant neuve et des béquilles électroniques ultra innovantes.

Mais le plus frappant, c’est sa dégaine surprenante. Certes, le nouveau rejeton de la marque de Coventry conserve les mêmes proportions et les mêmes mensurations que son prédécesseur, mais il laisse tomber le classicisme de l’ancienne parure pour endosser un costume sportswear, plus fluide, moins imposant.

Empreint des nouveaux codes stylistiques, inaugurés par le petit frère Land Rover Defender, le design du nouveau Range se distingue par des lignes et des volumes épurés, rythmés par des rondeurs musclées.

Nettement plus affirmé, le faciès en met plein les yeux avec le long capot moteur, portant à son bout une calandre un peu plus discrète et moins mastoc que celle de l’actuel modèle. Celle-ci est encadrée par des phares haute définition LED au dessin affiné, avec une capacité d’éclairage atteignant 500 m.

En revanche, les feux antibrouillards, les capteurs de radar, et les senseurs de parking sont désormais dissimulés dans la prise d’air inférieure, soulignée d’une élégante ligne horizontale en chrome satiné.

Moulée d’un seul tenant, la forme massive et épurée des flancs, a été redessinée pour parfaire l’aérodynamisme, qui affiche désormais un Cx de 0,30. Ce record, il le doit également aux poignées de portes rétractables affleurantes à la carrosserie et à la ligne de toit tombante vers l’arrière. Ajoutez à ces attributs dynamiques, des porte-à-faux avant courts, des épaules puissantes, un hayon arrière spécifique partagé en deux parties, et vous obtenez un nouveau vaisseau amiral anglais digne de ce nom.

L’habitacle, pour sa part, offre une expérience optico-tactile entièrement nouvelle. Illustration avec l’énorme écran incurvé de 13,1 pouces qui, à travers des touches inspirées de l’univers des smartphones, donne la possibilité de contrôler intuitivement les principales fonctionnalités de la voiture. Cette interface est associée aux commandes physiques de la climatisation.

La partie intérieure ne manque en rien pour embarquer sept passagers dans des conditions dignes d’un somptueux salon anglais.

Les acheteurs ont le choix entre une banquette arrière trois places ou deux sièges individuels. Quelle que soit la configuration, les passagers bénéficient d’un système de divertissement spécifique (Rear Seat Entertainment), qui comporte des écrans tactiles HD de 11,4 pouces montés sur le dossier des sièges.

Autre coquetterie, pour se garer ou accéder facilement à une place de parking, le conducteur peut contrôler son véhicule depuis l’extérieur, tout en continuant à marcher à côté, grâce à l’application Remote Park Assist5 installée sur son smartphone.

Le nouveau Range Rover est aussi le premier Land Rover à offrir l’ouverture des portes assistée avec détection d’obstacles. La manœuvre de celle-ci s’arrête automatiquement en attendant que l’espace de leur mouvement soit libéré. La logique de praticité prévaut même au niveau du hayon arrière, dont l’ouverture et la fermeture se commandent d’un simple mouvement de pieds.

Question tenue de route, le Range s’appuie sur une suspension pneumatique, quatre roues directrices et des barres antiroulis actives, ce qui laisse suggérer un confort royal. Sans parler des capacités de franchissement qui progressent, en vertu du nouveau système Terrain Response offrant le choix entre six modes de conduite pour s’extirper des lieux les plus inhospitaliers.

Sous le capot, on retrouve les deux six-cylindres essence (P360 et P400), mais aussi les trois diesel à hybridation légère MHEV (D250, D300 et D350). Sans oublier le tonitruant P530 animé par un V8 biturbo à essence, ou encore les versions hybrides rechargeables : P404e et P510e. Grâce à la capacité surdimensionnée de leur batterie (38,2 kWh), ces dernières revendiquent l’autonomie d’environ 100 km en mode 100 % électrique.

Au final, il faut signaler que la cinquième génération du Range Rover sera disponible dans les concessions dès le premier semestre 2022, à des tarifs qui seront, fort probablement, revus à la hausse.

Galerie

[smartslider3 slider= »134″]