Porsche Taycan : L’électron inaccessible !

0
443

La marque Porsche change son fusil d’épaule, en dévoilant le Taycan, son premier modèle 100 % électrique fabriqué en grande série.

Partis d’une feuille blanche, les designers maison ont réussi à créer une berline électrique totalement nouvelle, qui trouve sa force dans les volumes généreusement arrondis pour mieux jouer les bad boys de la route.

Les traits de filiation avec la Panamera sont indéniables. On y retrouve la même allure bodybuildée, les mêmes feux de jour à quatre points. Mais la comparaison s’arrête là, car les optiques en boomerang, en plus d’être taillées dans un verre tridimensionnel, procurent un regard plus tendu, plus agressif. Aussi, les entrées d’air avant sont rikiki. Le Taycan étant animé exclusivement par l’énergie électrique qui dégage un rien de calorie, n’exige donc plus d’ouverture dans le bouclier.

A l’arrière, la lunette très inclinée ainsi que les hanches prononcées font bon ménage avec le diffuseur, dont l’allure subtile renforce l’ADN du bolide. Sans oublier le spoiler, qui se déploie automatiquement en fonction de la vitesse.

Cockpit numérique

A l’intérieur, le label écolo-responsable est dûment mérité : les habillages en cuir sont définitivement bannis, même le pommeau de vitesse et le volant en sont dépourvus. Or, les inserts en bois précieux sont autorisés ! Il faut souligner que la presque totalité des matériaux sont choisis en vertu de leur facilité de recyclage.

Le cockpit accueille un tableau de bord, occupé presque de bout en bout par des écrans numériques. Située au centre, l’interface principale Porsche Connect, permet au conducteur de gérer, via un écran tactile (10,9’’), les principales fonctions du véhicule. Un second écran, destiné au passager avant, donne également la possibilité de naviguer entre les menus de l’infodivertissement : téléphonie, navigation…

C’est à couper le souffle ! Le Taycan existe en version Turbo S, dont la puissance, tenez-vous bien, atteint 761 ch, tandis que son homologue « Turbo » se satisfait (Sic) de seulement 680 ch. Elles sont animées par deux moteurs électriques : le premier est placé sur l’essieu avant, l’autre, à arrière.

Autre sophistication, la batterie Lithium-ion se recharge en un temps record (28 min pour afficher full), tout comme elle autorise une autonomie de 412 km pour le Taycan Turbo S, alors que la version Turbo, moins puissante, va un peu plus loin en affichant 450 km. Ce qui n’est pas le cas des performances, où la version Turbo S abat le 0 à 100 km/h en seulement 2,8 s. Tandis que la version Turbo met plus de temps : 3,2 s. Quant à l’épreuve de la vitesse maximale, les deux versions font jeu égal : 260 km/h.

Côté financement, le Taycan est horriblement cher : la version Turbo se négocie à partir de 1 million 700 000 DH, alors que la Turbo S réclame pas moins de 2 millions DH.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here