Peugeot 2008 : Le lion se déchaîne

0
266

Le renouvellement du Peugeot 2008 tient lieu d’une profonde métamorphose opérée sur l’ensemble des attributs stylistiques et techniques, visant à le repositionner dans la catégorie supérieure. Explications.

Totalement inédit, le Peugeot 2008, deuxième du nom, succède à un best-seller qui a réussi à séduire des acheteurs en quête d’un SUV compact polyvalent à vocation familiale. Si la nouvelle génération se fixe le même objectif, elle marque néanmoins un stupéfiant revirement catégoriel, à la faveur d’une qualité perçue plus soignée, une ergonomie irréprochable, un contenu technologique riche et diversifié ainsi que des attitudes dynamiques remarquables. Autre point fort, l’ascension fulgurante du nouveau style Peugeot, imaginé par les designers de Sochaux, atteint aujourd’hui des sommets. Il fait partout tourner les têtes des observateurs et enticher les jurys des grands concours. Il y a vraiment de quoi être très fier pour SOPRIAM, importateur de Peugeot au Maroc. Après la double victoire remportée par la 208 aux Trophées de l’automobile au Maroc et au Car of The Year en Europe, le lancement de ce SUV compact et dynamique revêt un goût de fierté.

C’est justement ce que nous avons mis à l’épreuve au cours d’un long essai routier, ponctué d’une belle aventure sur les pistes caillouteuses du Moyen-Atlas. Mais avant de vous livrer le verdict routier, faisons un petit tour du propriétaire.

Beau à croquer !

Félin et racé, le nouveau venu de la gamme Peugeot mixe le charme d’un SUV urbain à la carrure d’un aventurier invétéré. Son style puissant et dynamique, en totale rupture avec celui de son prédécesseur, recèle un caractère plus affirmé, plus athlétique, fort inspiré par les codes maison. Ses proportions athlétiques, il les doit à un capot moteur plus horizontal dans la continuité du pare-brise légèrement reculé vers l’arrière, mais aussi à ses passages de roues bien marqués. Mais les signes les plus distinctifs résident dans la partie avant, notamment au niveau de la nouvelle calandre, dont la grille fort ajourée est flanquée du lion en plein centre. Or, le monogramme «2008» est inscrit désormais sur le bout du capot. Bien sculpté, ce dernier en totale symbiose avec des blocs optiques au graphisme à triple griffes, surmonte les feux de jour en forme de crocs acérés.

Non moins audacieux, le profil interpelle par ses multiples facettes limitées par des lignes triangulaires, procurant un style plus incisif, plus caractériel. Comme en témoigne ses flancs musclés qui se prolongent jusqu’au hayon, dans une homogénéité impeccable. La montée en gamme est encore plus notable sur la version GT Line, mise en valeur par le pavillon bi-ton noir Black Diamond et le montant C sérigraphié de la version GT Line. Au-delà de l’apparence, l’opération d’emboutissage des pièces de la carrosserie a constitué un véritable défi technique pour les ingénieurs français, compte tenu de la complexité des formes.

Plus généreux

L’inflation des mensurations, elle aussi, est flagrante. Plus long de 140 mm (4 300 mm) et plus large de 30 mm (1 770 mm), le 2008 lorgne vers son grand frère le Peugeot 3008, en proposant un espace intérieur plus convivial et des espaces de rangement plus généreux. Et une chose est sûre, le Peugeot 2008 mérite fort bien d’être rangé dans le segment des SUV compacts plutôt que celui des SUV urbains. Et il suffit de prendre place à l’intérieur pour s’en rendre compte. Le volume de chargement n’est pas en reste avec un coffre de 434 litres, fort modulable grâce au plancher à double positions, disponible dès le niveau Allure. Si les sièges avant offrent un confort optimal, l’habitabilité aux places arrière en fait l’un des SUV les plus agréables à vivre de sa catégorie.

Le nouveau-né de la marque française cède à la mode de la digitalisation des commandes et instruments de mesure, en adoptant le Peugeot i-Cockpit 3D. Lequel propose une ergonomie sans faille à la faveur du triptyque : volant compact offrant une meilleure maniabilité, grand écran tactile tourné vers le conducteur et un innovant combiné 3D à affichage tête haute. Aucun doute, la précision et la noblesse priment partout à bord avec l’emploi de plastiques moussés sur la planche de bord, tandis que les panneaux de porte et les inserts de planche sont revêtus d’une résine façon carbone.

Stabilité impeccable

Le Peugeot 2008 est animé par le diesel 1,5 litre BlueHDI disponible en deux niveaux de puissance : 100 et 130 ch. Si la version la moins puissante se contente de la transmission manuelle à 6 rapports, l’autre s’offre le privilège de la gestion automatique. Il s’agit de la boîte à 8 rapports EAT8, dont la commande intuitive et 100% électrique («shift and park by wire») se complète par des palettes au volant. Sur la route, les progrès réalisés en matière de confort de roulement sont bien sensibles. Fort de 130 ch, notre modèle d’essai fait preuve de vivacité et d’agilité aussi bien sur les lignes droites que sur les trajectoires escarpées. Autant dire que le 4-cylindres ne manque pas de punch pour tracter le 2008. Les amateurs d’évasion, quant à eux, peuvent cocher l’option Grip Control qui, combinée à la descente (HADC), permet de dévaler en toute sécurité les pistes pentues.

Au final, il faut signaler que la gamme se décline en 3 niveaux de finition : Active, Allure et la version haut de gamme GT Line. Si le tarif d’attaque s’affiche à 209 900 DH pour la finition Active, l’exécution intermédiaire Allure réclame 234 900 DH. Pour s’offrir la version GT Line, il faut alors débourser 294 900 DH. Cette dernière, gratifiée de touches stylistiques distinctives, offre davantage d’élégance et de confort : projecteurs Full LED avec signature lumineuse à 3 griffes, habitacle aux détails soignés, garniture de pavillon noire, habillage avec surpiqures contrastantes, éclairage d’ambiance, sièges dynamiques, pédalier en aluminium et jantes en aluminium 18’ diamantées.

Fiche technique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here