Edito : Oser colorer la vie !

0
252

Nul n’ignore qu’acheter une voiture est une affaire sérieuse qui exige un minimum de connaissance dans le domaine automobile. On en convient que ce n’est plus chose aisée avec l’évolution effrénée des nouvelles technologies. Aujourd’hui, suite à la déferlante digitale qui emporte tous les domaines de l’industrie, on se rend de plus en plus compte qu’une nouvelle voiture dispose davantage d’accessoires et de gadgets électroniques qu’un chasseur bombardier de précédente génération.

Il est donc clair que l’acheteur avisé se doit de rester sur ses gardes. Pas besoin de prétendre comprendre les rouages des dispositifs compliqués tels que les moteurs à combustion interne et autres types de boîtes de vitesses robotisées. Mais, il s’agit bien de comprendre l’utilité et l’intérêt des principaux systèmes d’un véhicule sans en être un as de fonctionnement. Globalement, dans cette mission, les hommes, à quelques exceptions près, tirent fort bien leur épingle du jeu en suivant un comportement plutôt rationnel.

Les femmes, au contraire, se passionnent surtout pour le côté symbolique et pratique du véhicule. En plus des innovations technologiques, elles portent un certain intérêt à tout ce qui touche à la texture des matériaux, à la sellerie et au confort des sièges, à l’espace à bord et au volume du coffre et, surtout, au design intérieur et extérieur. Dotées d’un goût particulier pour la beauté des formes, la légèreté des lignes, la richesse des volumes, elles ont l’œil pour les coloris qui s’assortissent plutôt que pour les systèmes qui s’articulent. Et une chose est sûre, la dimension affective compte beaucoup dans la décision d’acquisition d’un nouveau véhicule. Elle y est même souvent déterminante pour la plupart des acheteurs.

Lors des Salons automobile, comme celui de Genève, qui s’est tenu du 7 au 17 mars, on constate que les voitures exhibées portent des couleurs très tendances. Il faut dire que dans les bureaux d’étude des constructeurs automobile, les designers accordent une importance toute particulière aux palettes des couleurs. Considéré comme stratégique, le choix du nuancier se fait, en commun accord avec les responsables du service marketing, plusieurs semaines avant le lancement du modèle. C’est dire que la couleur de la carrosserie constitue désormais un enjeu colossal pour les marques automobiles, au point que l’attractivité et l’identité de certains modèles soient synonymes de leur peinture de lancement.

Autonews rend hommage à ses charmantes lectrices à travers ce florilège de voitures hautes en couleur, aussi flashy que tendance, en signe de soutien pour leur combat d’émancipation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here