Opel : De nouvelles visées au Maroc

0
233

La visite du PDG d’Opel au Royaume a été l’occasion pour la firme germanique de dévoiler ses ambitions industrielles et commerciales.

Le PDG d’Opel, Florian Huettl, a récemment visité l’usine Stellantis de Kénitra, où est fabriquée l’objet de mobilité électrique Opel Rocks-e, et le siège régional MEA (Afrique et Moyen-Orient) de Stellantis à Casablanca. Il a aussi eu des réunions d’affaires avec SMAA – Groupe Auto Hall, l’importateur marocain d’Opel. Huettl a souligné l’importance croissante du marché nord-africain pour le constructeur allemand.

«Le Maroc est désormais l’un de nos marchés les plus importants dans la région MEA. Notre activité s’y est développée très positivement. Nous avons pu augmenter notre part de marché l’année dernière et nous sommes la sixième des plus importantes marques de voitures dans le Royaume. Ces bons résultats montrent que nous nous sommes extrêmement bien positionnés au Maroc depuis notre entrée sur le marché en 2018. Nous voulons rendre Opel encore plus performante dans l’avenir», a indiquéHuettl.

L’Opel Corsa et Crossland – leaders de leur segment – sont particulièrement prisés par la clientèle marocaine. Cette année, le nouveau Opel Grandland et la nouvelle Astra font partie de la gamme de véhicules au Maroc. Par ailleurs, l’offensive d’électrification d’Opel prend également de la vitesse au Maroc. Opel Rocks-e sera lancé sur le marché dès cette année. Un deuxième modèle, le Mokka Electric, suivra ultérieurement.

«Nous avons adapté notre offre aux besoins des clients marocains et continuerons à le faire afin de maximiser notre potentiel sur ce marché en croissance», a ajouté Huettl.

Opel continue de développer ses activités d’exportation. L’année dernière, plus de dix pour cent de tous les véhicules ont été vendus en dehors de l’Europe. La région MEA a été l’une des zones de vente les plus prospères de la marque allemande.