Observatoire Wafasalaf :%% Notre relation à l’automobile décryptée

0
365

Lancé en 2016 afin de contribuer à la compréhension des habitudes de consommation des ménages marocains, l’Observatoire Wafasalaf a récemment rendu publics les résultats de sa dernière étude, qui passe au crible la relation entre lesdits ménages et la voiture (neuve).

ors d’un événement organisé dans le cadre d’Auto Expo et marqué par la présence de plusieurs importateurs de véhicules neufs et de quelques patrons de start-up œuvrant dans le domaine de l’autopartage et dans celui des mobilités renouvelables, Laila Mamou, présidente du Directoire de Wafasalaf, a levé le voile sur les conclusions qu’a fait ressortir la dernière enquête en date menée par l’Observatoire Wafasalaf. Une enquête conduite en collaboration avec le spécialiste marocain des études de marché LMS-CSA et celui des «Trend Reports», TrendWatching, mais aussi avec la contribution d’un comité scientifique.

Basée sur une méthodologie rigoureuse, soumise, lors d’entretiens en face-à-face, à un panel de 812 répondants âgés de 21 à 65 ans, issus de milieux urbains et périurbains, représentant les différentes catégories socioprofessionnelles et ayant acheté un véhicule neuf ou d’occasion au cours des 12 derniers mois ou projetant de le faire dans les 12 prochains mois, l’enquête de l’Observatoire Wafasalaf dédiée à l’automobile explore trois thèmes majeurs, trois thèmes qui font l’actualité : acheter ou louer, les véhicules écolos (qui ont encore pas mal de chemin à parcourir avant de s’imposer sur notre marché, seuls 220 des répondants, soit près du quart de l’échantillon, étaient au fait de cette technologie) et l’univers du premium et du luxe (qui capte 7% du volume des ventes de véhicules neufs).

Examinons les données majeures de ce baromètre des habitudes de consommation des ménages : dans un contexte ne prêtant pas vraiment à l’optimisme (l’enquête révèle une diminution de près d’un point du pouvoir d’achat dans les perceptions des ménages), l’automobile arrive en troisième position après le téléviseur et le mobilier pour salon pour ce qui est des intentions d’achat des ménages. En effet, 11% des répondants envisagent d’acheter un véhicule au cours des 12 prochains mois. 58% d’entre eux sont des primo-accédants, disent vouloir franchir le pas pour la première fois, quand 29% aspirent à renouveler leur véhicule. Parmi ces acheteurs potentiels, 52% expliquent viser un véhicule neuf.

Zoom sur le budget

En matière de financement, 12% envisagent le recours à un crédit pour couvrir l’intégralité de l’acte d’achat, quand 55% envisagent de le financer partiellement à crédit (ils optent le plus souvent pour un financement à 50/50) et que 33% disent projeter de recourir à un financement en fonds propres.

La mensualité moyenne que se disent capables de rembourser les sondés qui envisagent d’acheter et de faire financer une voiture neuve par des organismes de crédit s’élève à 1 900 DH et à 1 214 DH pour un véhicule d’occasion, tandis que le budget moyen que les répondants disent être en mesure de consentir pour l’achat d’un véhicule neuf s’élève à 152 899 DH. Il est de 65 276 DH en ce qui concerne le véhicule d’occasion.

Quid de l’attrait que représente la location longue durée (LLD) ? Un tiers des sondés la trouve très intéressante et 30% sont à peine moins enthousiastes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here