Nouvelle Toyota Yaris : L’inabordable Toyota Hybride

0
843

Leader mondial de la mobilité propre, le constructeur Toyota explore à fond le filon des voitures hybrides. Démonstration avec la nouvelle Yaris qui, reposant sur une plateforme flambant neuve, accueille une architecture hybride plutôt efficiente.

La quatrième génération de la Toyota Yaris s’offre un empattement plus long, au bénéfice de l’habitabilité, même si sa longueur extérieure s’est légèrement rétrécie de 5 mm.

En même temps, le style prend un zest de maturité avec une carrosserie toute en rondeurs, évoquant son tempérament plutôt féminin. Forts inspirés de l’univers Manga, les designers nippons ont mis l’accent sur la générosité des courbes et des volumes. Ces influences du style sont encore plus manifestes dans les yeux bridés, ainsi que dans le capot plongeant vers la calandre. Immense, ladite calandre occupe quasiment la totalité du faciès, tant qu’à la fin elle ronge une bonne partie du bouclier.

Si le profil adopte des jupes plus élégantes que sur l’ancien modèle, la poupe se distingue davantage par sa forme trapue.

La Yaris fait quelques progrès en matière d’habitabilité, c’est certain. Mais elle souffre de sa condition de petite citadine. La banquette arrière est à peine spacieuse pour loger deux passagers dans des conditions décentes, et encore. Les grands gabarits devront composer avec l’étroitesse de l’espace aux jambes et la garde au toit limitée.

Ils se consoleront peut-être avec la connectivité améliorée de l’interface multimédia. Laquelle donne la possibilité de piloter directement les smartphones à partir de l’écran (7 pouces), érigé au centre du tableau de bord.

La palme de l’innovation réside dans la sécurité passive avec l’apport d’un airbag central supplémentaire. En cas de choc latéral, ledit airbag évite aux passagers avant de se percuter.

Conformément à la politique d’électrification de la gamme Toyota, la Yaris fait l’impasse sur le diesel. A cet égard, elle ne propose que deux types de motorisation : essence ou hybride. Sous le capot de la version essence, on trouve le petit 3-cylindres de 71 ch, qui affiche une consommation moyenne de 5 litres au 100 km.

Consommation

Essence  :  5    litres/100 km

Hybride   : 3,2 litres/100 km

La version hybride, quant à elle, est mue par le bloc 1,5 litre essence combiné à un module électrique, ce qui donne une petite cavalerie de 116 ch. Sobre, celle-ci revendique une moyenne de 3,2 l/100 km. Mais à quel prix ?

La Yaris hybride est

plus chère de 43 000 DH

Le tarif de 145 900 DH pour la version à essence 1.0 VVT-i Distinctive +, est raisonnable. Par contre, la déclinaison hybride, dans cette même finition Distinctive+, réclame une enveloppe trop salée de 188 900 DH.

Pour amortir ce différentiel d’investissement, qui est de 43 000 DH tout de même, il faut rouler plus de 130 000 km. C’est énorme !

Acheter une Yaris hybride, oui, mais encore faut-il que les prix soient raisonnables ! Autant dire que Toyota du Maroc a encore des progrès à faire sur la question de la tarification.

Tarifs

Les équipements

Sur la Dynamic + (essence) : écran tactile 7″, ordinateur de bord 4.2′ TFT, lève-vitre électrique AV, TPMS/HAC, phares AR à LED, feux de jour, rétros électriques, allumage auto des phares, jantes en tôle 15″. En plus sur la distinctive + (essence) : lève-vitre électriques AV/AR, compteur digital, volant gainé cuir, chargeur sans fil, caméra de recul, vitres teintées, antibrouillards AV à LED, feux AR à LED, phares avant full LED, feux de jour à LED, jantes alu 15″. En plus sur la Dynamic + (hybride) : Clim auto, accoudoir AV, frein de parking électrique. En plus sur la distinctive + (hybride) : détecteur de pluie, spoiler arrière.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here