Nissan 370z

0
163

Si vous avez apprécié «The Fast and The Furious : Tokyo Drift» et les sportives nippones qui pullulent dans ce film, vous serez sous le charme de cette Nissan 370Z !

Depuis l’apparition de la Fairlady Z en 1969, la dernière lettre de l’alphabet symbolise la sportivité chez Nissan. Commercialisée en 2009, soit quarante ans après la fondatrice de la lignée, la 370Z a marqué les esprits avec sa silhouette, proche de celle de la 350Z qu’elle a envoyée à la retraite, mais tout de même autrement plus belliqueuse avec ses lignes taillées à la hache, ses angles saillants, ses optiques avant et arrière en forme de flèche, ou encore, sa chute de pavillon particulièrement roide…

Mieux finie et mieux équipée que la 350Z, la 370Z se révèle aussi être moins piégeuse que sa devancière, même si elle a toujours un goût prononcé pour le drift et que son moteur s’est offert une cure de vitamines. La cylindrée du V6 passe de 3,5 litres à 3,7 litres, tandis que sa puissance a subi une inflation de l’ordre de 18 ch. Il développe 331 canassons et permet au bolide nippon d’accrocher une vitesse de pointe de 250 km/h et de s’acquitter de l’exercice du 0 à 100 km/h en 5,3 secondes. Seul bémol, une consommation mixte assez conséquente : comptez 10,5 l/100 km.
Mais les amateurs de sensations fortes n’en auront cure. Ils seront sous le charme de la fonction Synchro Rev Control, système de talon-pointe automatique (désactivable) qui permet d’ajuster le régime moteur au rétrogradage et qui peut être associé aux deux transmissions entre lesquelles la 370Z donne le choix, la boîte manuelle à six rapports et la boîte auto à 7 rapports. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here