McLaren GT : Appelez-moi, Gran Turismo

0
283

C’est le retour aux affaires, chez McLaren. La marque anglaise n’a jamais lancé autant de modèles en une si courte durée. Les McLaren 600LT et 720S Spider, à peine sont-ils présentés au public, et la voilà qu’elle récidive avec la McLaren GT. L’acronyme GT (Gran Tourismo) sous-entend une sportive de haute volée, dotée, parfois, de deux places symboliques à l’arrière. A l’annonce de la nouvelle McLaren GT, on s’attendait à voir la toute première 2+2 places, signée McLaren, qui viendrait narguer les bolides Porsche, fidèles à ce type de carrosserie. Loupé !

Malgré ses 4,68 m de long, la nouvelle venue, en tant que stricte deux places, reste fidèle à l’esprit «monogame» de la marque. Pour autant, elle adopte un design plus consensuel que celui de la fratrie, en particulier les 570GT ou la 570S.

A la radicalité manifeste de ces derniers, elle oppose une silhouette relativement consensuelle avec des lignes et des volumes plutôt épurés. Tenant compte de sa capacité de chargement de 570 l, répartie entre 150 l dans le coffre avant et 420 l derrière les passagers, la nouvelle McLaren annonce un réel penchant pour le voyage aux longs cours et la parade.

Derrière ses armoiries, elle cache une mécanique débridée. Placé en position centrale arrière, le V8 4.0 biturbo développant 620 ch pour un couple de 630 Nm revendique des performances hallucinantes : la vitesse maximale atteint 326 km/h alors que le 0 à 100 km/h s’expédie en seulement 3,2 s. Idéale, cette architecture moteur contribue à la bonne répartition des masses (1 530 kg) entre l’avant et l’arrière, au bénéfice du plaisir de conduire. Pour gérer cette débauche de puissance, quoi de mieux que la boîte SSG à double embrayage et 7 rapports… Mais tout ça se paye cash : 2 millions DH pour être précis. Allez, à vos chéquiers !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here