Marché automobile : Troisième mois de croissance

0
190

Entamée il y a trois mois, la relance du marché automobile se poursuit en octobre 2022. Les statistiques des ventes globales de ce mois indiquent une hausse de 6,21% par rapport à la même période de l’année dernière.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) a enregistré une croissance de 6,61% avec 11 277 unités vendues. Celui des véhicules utilitaires légers (VUL) a signé une hausse de 3,82% avec 1 819 unités vendues.

En dépit de cette reprise, le marché n’arrive toujours pas à résorber les pertes cumulées depuis le début de l’année. A fin octobre 2022, il totalise 134 001 livraisons, soit une baisse de 6,92% comparativement à fin octobre 2021. Le segment VP affiche 118 990 immatriculations, soit une régression de 5,7%. Celui de l’utilitaire léger a cédé 15 011 unités écoulées, soit un recul de 15,56%.

Malgré cette croissance réalisée ces derniers mois, les ventes demeurent mitigées selon les marques. La crise des semi-conducteurs pèse toujours sur le marché. Les concessionnaires et les importateurs ont appris à s’habituer à cette situation. Ils cherchent à gérer au mieux leurs stocks.

Dans le top ten VP, Dacia est leader avec 32 484 unités cédées accusant une baisse de 9,08%. Elle est suivie par Renault avec 17 673 immatriculations, soit une croissance de 6,23%. Avec les deux marques, le groupe Renault totalise 41,88% de parts de marché. Hyundai campe confortablement à sa troisième position avec 11 808 livraisons, soit une hausse de 13,04%. Peugeot a écoulé 8 899 unités enregistrant une baisse de 1,26%. La cinquième position revient à Opel qui totalise un volume de ventes de 5 882 véhicules cédés, soit une légère hausse de 0,89%. Citroën occupe la sixième position. La marque aux chevrons a livré 5 237 voitures, soit une régression de 10,49%. Réalisant la meilleure performance du top ten, Toyota a écoulé 5 042 unités, soit un bond de 29,25%. Volkswagen commence à réduire ses pertes, elle affiche au compteur 4 462 immatriculations, soit un recul de 21,11%. Elle est suivie par Kia qui a réalisé de belles performances cette année avec 4 217 véhicules vendus, soit une hausse de 18,06%. Fiat est à la dixième position avec 3 579 unités livrées, et une baisse de 6,75%.

Dans le segment de luxe, Audi est en tête avec 3 185 immatriculations, soit une croissance de 2,48%. BMW totalise 2 351 livraisons, soit une baisse de 13,41%. Quasi stagnante, Mercedes a écoulé 2 064 véhicules.

Dans le segment de l’utilitaire léger (VUL), Renault occupe la première place avec un volume de 3 776 véhicules, enregistrant un bond de 48,66%. Elle est suivie par DFSK avec 2 183 livraisons. La marque chinoise accuse une baisse de 38,61%. Ford est à la troisième position avec 1 687 unités, soit une baisse de 6,38%.