Marché automobile septembre 2022 : Une reprise tergiversante

0
400

Après la relance constatée au mois d’août dernier, le marché des voitures neuves maintient son trend haussier au cours du mois de septembre 2022. Ainsi, les ventes ont totalisé 13 898 livraisons, soit une hausse de 4,85%. Ce rebond est à pendre avec beaucoup de précaution si l’on croit les professionnels du secteur. Ces derniers reconnaissent un manque de visibilité quant à la disponibilité du stock dû la crise des semi-conducteurs, qui continue d’impacter la plupart chaînes de production.

Cette évolution favorable n’a pas suffi à redresser le secteur en berne depuis le début de l’année puisque le cumul des immatriculations a atteint 120 905 unités, soit une chute de 8,15%.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) a affiché 107 713 ventes, soit une régression de 6,83%. Impactée davantage par la conjoncture, la catégorie des véhicules utilitaires légers (VUL) a enregistré 13 192 unités écoulées, soit un recul de 17,68%.

Dans le top ten des ventes VP, Dacia est leader incontesté de la catégorie avec 29 435 véhicules cédés, bien qu’elle  enregistre une baisse de 10,11%. Elle est suivie par Renault qui cumule 15 698 immatriculations, réalisant une hausse de 1,1%. Avec les deux marques, le groupe Renault revendique près de 42% de parts de marché. La troisième place est occupée par Hyundai qui totalise 10 697 unités vendues, soit un bond de 12,68%. Fidèle à sa quatrième place, Peugeot a cédé 8 224 livraisons, soit une croissance de 1,91%.

Opel consolide son positionnement au cinquième rang avec un volume de ventes de 5 487 unités, soit une progression de 1,11%. Elle est suivie à la sixième position par Citroën, qui a livré 4 785 voitures mais consent une baisse de 6,96%.

Sopriam, importateur exclusif des marques Peugeot, Citroën et DS au Maroc, dispose de 12,33% de parts de marché.

Réalisant la meilleure performance du top 10, Toyota se classe au 7è rang, cédant 4 548 véhicules, soit un bond de 29,72%. La marque doit cette réalisation à des modèles innovants et attractifs. En véritable challenger, Kia gagne des échelons au fil des mois. Elle a vendu 3 882 véhicules, soit une croissance de 23,63%. Fortement impactée par l’indisponibilité des voitures, Volkswagen (9è) a livré 3 870 voitures, soit un recul de 25,55%. Fiat (10è) a vendu 3 316 véhicules, réalisant une régression de 4,66%.

Dans le segment de luxe, Audi est en tête du trio germanique avec 2 938 immatriculations, soit une croissance de 2,41%. Elle est suivie par BMW avec 2 119 livraisons, soit un recul de 13,76%. Mercedes a vendu 1 875 unités, en léger repli de 0,79%.