Marché automobile septembre 2021 : Des signes d’essoufflement

0
437

Le marché de l’automobile neuve commence à manifester des signes d’essoufflement.

Suite à des croissances à deux chiffres, les ventes au cours du mois de septembre ont atteint 13 255 unités, soit une hausse de 3,17% (comparativement à 2019 année de référence du fait que 2020 était impactée par le confinement). Cela est dû en grande partie à des problèmes d’approvisionnement en semi-conducteurs auprès des constructeurs. Tout laisse présager que cette situation va perdurer pour le reste de l’année 2021.

Au terme des neuf premiers mois de l’année, le cumul des ventes a atteint 131 637 unités, soit une hausse de 12,64%. Dans le détail, le segment des véhicules particuliers a totalisé 115 611 livraisons enregistrant une croissance de 10,77% et celui de l’utilitaire léger culmine à 16 026 unités cédées, soit un bond de 28,26%.

Dans le top ten du VP, Dacia est largement leader avec 32 747 livraisons, soit une hausse de 4,61%. Elle est suivie par Renault avec 15 527 immatriculations, et une croissance de 1,19%. Hyundai est fidèle à sa troisième position en réalisant 9 493 unités vendues, soit un bond de 30,96%. Cette prouesse de la marque coréenne est due en grande partie au renouvellement de la gamme, notamment les produits les plus demandés sur le marché marocain comme Tucson, Accent. Peugeot campe toujours à la quatrième position et signe un volume de 8 070 véhicules cédés, soit une progression de 6,09%.

Toujours sur sa lancée, Opel occupe la cinquième place et affiche 5 427 immatriculations, soit un bond de 124,16%. Grâce à des produits de qualité et des prix compétitifs, la marque a pu séduire de nombreux clients. Elle est suivie par Volkswagen à la sixième position avec 5 198 livraisons, mais consent une régression de 21,08%. Citroën est à la septième position affichant au passage 5 143 unités vendues, et accusant une baisse de 9,96%. Manifestant un dynamisme hors pair, Skoda consolide ses performances. Elle a écoulé 3 603 voitures, soit une hausse de 50,06%. A la 9ème place, Ford retrouve progressivement ses titres de noblesse. Le volume des ventes culmine à 3 543 unités, soit un bond de 25,24%. Toyota ferme la marche en se plaçant au dixième rang avec 3 506 immatriculations, soit une hausse de 4,66%.

Dans le segment de luxe, Audi est toujours en tête avec 2 869 véhicules cédés, soit un bond de 101,33%. Elle est suivie par BMW qui a écoulé 2 457 véhicules et enregistre une hausse de 28,64%. Contrairement à ses cousines germaniques, les ventes de Mercedes s’inscrivent dans un trend baissier. Elle a cédé 1 890 voitures, soit une baisse de 1,25%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here