Marché automobile octobre 2021 : Le trend baissier se poursuit

0
442

Après une croissance à deux chiffres au cours du premier semestre, le marché de l’automobile neuve s’inscrit dans un trend baissier, qui a commencé en septembre et qui s’est confirmé au cours d’octobre 2021. Ainsi, au cours du dernier mois, le nombre d’immatriculations a atteint 12.330, soit une baisse de 10,70% comparativement à la même période de 2019 (année de référence).

Cette tendance devrait se poursuivre sous l’effet de la crise des semi-conducteurs qui continue de sévir. Le marché est impacté plutôt par une faiblesse de l’offre que par celle de la demande.

Depuis le début de l’année, le cumul des livraisons est porté à 143.967 unités, soit une croissance de 10,16%.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers totalise 126.189 unités écoulées, soit une progression de 8,58%. Celui du VUL maintient la forme et enregistre 17.778 immatriculations, soit une hausse de 22,86%.

Dans le top ten des ventes VP, Dacia est toujours leader du segment avec 35.730 unités vendues, soit une hausse de 2,60%. Elle est suivie par sa consœur Renault qui totalise  16.637 livraisons, soit une baisse de 1,71%. Hyundai affiche au compteur 10.446 immatriculations, soit un bond de 28,82%. Peugeot est fidèle à sa quatrième position avec un volume de ventes de 9.013 unités cédées, soit une croissance de 4,81%. Elle est suivie par Citroën qui a cédé 5.851 unités mais accuse une baisse de 7,55%. La marque aux chevrons est talonnée de très près par Opel, qui affiche un volume de ventes de 5.830, soit un bond de 108,44%. Volkswagen occupe la septième place avec 5.731 livraisons, soit un recul de 22,60%. Toyota est à la huitième place avec 3.901 immatriculations et une progression de 2,5%. La neuvième place revient à Fiat qui a réalisé 3.838 livraisons, enregistrant un recul de 17,64%. Skoda est à la dixième place avec 3.752 voitures, soit une hausse de 39,22%.

Kia lorgne le top ten. Elle a cédé 3.572 immatriculations, et signe un bond spectaculaire de 178,84% (la meilleure performance du top ten).

Dans le segment de luxe, les réalisations sont mitigées. Dans le trio germanique de tête, Audi est leader avec 3.108 immatriculations, soit un bond de 95,72%. Elle est suivie par BMW qui cumule 2.715 livraisons, soit une croissance de 30,84%. Mercedes est à 2.061 unités écoulées, soit une baisse de 2,97%.

Dans le VUL, DFSK continue de ratisser large dans son segment avec 3.556 véhicules cédés, réalisant une progression de 161,28%. Renault est deuxième avec 2.540 immatriculations enregistrant une croissance de 11,99%. Dacia occupe la troisième position avec 1.824 livraisons et une progression de 28,72%. Ford est quatrième avec 1.802 unités écoulées mais consent une baisse de 15,40%. Mitsubishi est cinquième avec 1.597 livraisons, soit une hausse de 7,33%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here