Marché automobile novembre 2021 : Baisse des ventes de 2,67%

0
662

Au terme du mois de novembre 2021, le nombre d’immatriculations automobile a atteint 12 953 livraisons contre 13 309 au cours de la même période de 2019, soit une baisse de 2,67%. Depuis le début de l’année, le cumul des ventes est porté à 156 920 unités contre 143 993 en 2019, soit une hausse de 8,97%. La crise des semi-conducteurs continue de perturber l’approvisionnement du marché. Les délais de livraisons se prolongent de plus en plus.

Le segment des véhicules particuliers (VP) a atteint 137 544 immatriculations, soit une hausse de 7,43%. Celui de l’utilitaire léger est à 19 376 livraisons, soit un bond de 21,32%.

Dans le top-ten des ventes VP, Dacia est toujours en tête avec 38 780 unités vendues, soit une quasi-stagnation. Elle est suivie de sa consœur Renault avec 17 749 immatriculations mais elle  a accusé une baisse de 4,76%. Avec les deux marques, le groupe Renault revendique 41,09% de parts de marché.
Hyundai est à la troisième position avec 11 301 véhicules cédés. La marque coréenne poursuit sa dynamique, enregistrant une progression de 27,19%. Peugeot est fidèle à sa quatrième position avec 10 368 livraisons. La marque au lion affiche une croissance de 11,32%. La cinquième position revient à Citroën qui est à 6 459 voitures vendues, soit une régression de 4,83%. La sixième place est occupée par Volkswagen, qui affiche 6 335 livraisons, soit un recul de 22,72%. Elle est suivie par Opel avec 6 178 immatriculations. La marque réalise la meilleure performance du top-ten, soit une croissance de 98,71%. Toyota s’adjuge la huitième place totalisant 4 605 voitures cédées avec une hausse de 11,23%. Fiat est neuvième avec 4 344 véhicules vendus, réalisant une baisse de 16,19%. Skoda est dixième avec 3 957 unités cédées, soit un bond de 31,29%.

Kia lorgne le top-ten avec un volume des ventes de 3 907 unités, affichant une croissance de 179,27%, soit la performance la plus élevée du marché.

Dans le segment de luxe, Audi est en tête du trio germanique. La marque aux anneaux a livré 3 287 voitures, soit une hausse de 2,39%. Elle est suivie par BMW qui a écoulé 3 037 véhicules, soit une croissance de 2,21%. Mercedes a enregistré 2 364 immatriculations, soit une progression de 1,72%.

Dans le VUL, DFSK continue de ratisser large dans le marché et occupe la pole position dans le segment. La marque chinoise a enregistré 3 800 immatriculations, soit un bond de 138,39%.  Elle est suivie par Renault avec 2 813 livraisons, soit une croissance de 15,86%. La troisième place revient à Ford avec 1 902, accusant un recul de 18,23%. La quatrième place est occupée par Dacia, qui a vendu 1 970 véhicules, soit une croissance de 28,51%.