Marché automobile novembre 2019 : Le coup de froid

0
492

Le marché automobile recule en novembre. Le trend haussier enregistré depuis quelque temps marque-t-il une pause pour reprendre en décembre ou s’agit-il d’un nouveau cycle baissier ?

Selon les chiffres publiés par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), le onzième mois de l’année a totalisé 13 309 véhicules, soit une baisse de 3,4% par rapport à la même période de l’année dernière. Le cumul est porté à 143 993 enregistrant une régression de 6,99%. Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) enregistre un volume de 128 023 unités vendues, concédant un recul de 9,83%. Présentant bonne mine, celui des véhicules utilitaires légers (VUL) culmine à 15 970 unités écoulées, soit un bond de 24,51%.

Interrogés à ce sujet, certains opérateurs estiment que ce mois a été marqué par plusieurs jours fériés (Aid Mouloud, Marche verte et fête de l’Indépendance) qui ont eu un impact sur le flux de clientèle. Ils espèrent se rattraper en décembre avec les promotions.

Dans le top-ten du segment VP, Dacia arrive en tête avec 38 639 voitures vendues, soit une baisse de 9,48%. Sa consœur Renault est son éternel dauphin avec un volume de 18.637, et une régression de 6,16%. Avec les deux marques, le groupe Renault totalise 44,74% de parts de marché.

En perte de vitesse, Peugeot a cédé 9 314 unités, réalisant une croissance de 1,76%. Quasi stagnante, Hyundai occupe la quatrième position avec 8 885 immatriculations. Volkswagen est à la cinquième place avec 8 197 voitures cédées accusant un repli de 20,69%. Elle est suivie par Citroën à la sixième position avec 6 787 unités écoulées enregistrant une croissance de 16,06%, soit la meilleure performance du top-ten. Fiat s’accroche à la septième position à 5 183 immatriculations, concédant un recul de 31,41%. Toyota campe à la huitième place avec un volume de 4 140 véhicules vendus, soit une baisse de 8,24%. Nissan prend la neuvième position avec au compteur 3 704 voitures cédées mais consent une régression de 35,48%. Ford est à la dixième position avec 3 337 immatriculations et une baisse de 48,21%.

Dans le segment de luxe, la tendance est en général baissière. Le trio germanique de tête (Mercedes, BMW et Audi) n’arrive pas retrouver des couleurs. La marque à l’étoile a cédé 2 360 immatriculations, soit une baisse de 10,5%, celle aux chevrons a écoulé 2 253 unités, soit une baisse de 6,2% alors que la marque aux anneaux a enregistré 1 792 voitures cédées, signant un repli de 18,58%.

Dans le VUL, les réalisations se présentent sous de bons auspices. Renault est en tête avec 2 428 véhicules cédés, et une petite hausse de 0,81%. Elle est suivie par Ford qui totalise 2 326 immatriculations, soit une progression de 14,41%. DFSK est troisième avec 1 594 véhicules vendus. Pour sa première année de présence sur le marché, la marque chinoise enregistre des performances remarquables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here