Marché automobile marocain – décembre 2022 : Une saison en rouge

0
312

Le marché des voitures neuves a enregistré, au terme de 2022, un volume des ventes de 161 410 unités, soit une baisse de 8% par rapport à 2021. Le mois de décembre qui généralement fait exploser les ventes à coup de promotions, a été nettement en deçà des attentes signant une régression de 14%.

Les différentes remises lancées par les professionnels n’ont pas été attractives. En cause, des perturbations d’approvisionnement dues à la crise des semi-conducteurs et la guerre en Ukraine.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) a totalisé 143 186 immatriculations, soit une régression de 7%. La catégorie de l’utilitaire léger (VUL) affiche 18 224 livraisons réalisant un recul de 14%. Cela s’explique par une conjoncture économique défavorable et une mauvaise année agricole.

Dans le top ten des véhicules particuliers (VP), Dacia est toujours en tête avec 38 885 unités, soit une baisse de 12%. Renault est deuxième avec 21 545 livraisons, soit une hausse de 6%. Avec les deux marques, le groupe Renault Maroc affiche 42,2% de parts de marché. Hyundai a écoulé 13 197 véhicules enregistrant une croissance de 10%. La marque coréenne a bénéficié du rajeunissement de la gamme, de la disponibilité des véhicules et aussi de prix compétitifs. Peugeot est quatrième avec 11 435 immatriculations, soit une régression de 7%.

Après une période de croissance suite à son passage sous le giron du groupe Auto Hall, Opel enregistre sa première baisse. Elle a à son actif 6 760 livraisons (-3%). La sixième place revient à Citroën qui a vendu 6 131 voitures, accuse une chute de 16%.

Toyota poursuit sa dynamique, elle a écoulé 6 004 véhicules, soit une hausse de 12%. Elle est suivie à la huitième place par Volkswagen qui a totalisé 5 741 livraisons, mais consent une plongée de 17%. Kia a vendu 4 908 véhicules, soit une hausse de 13%. Fiat occupe la dixième place avec 4 609 immatriculations, soit une baisse de 3%.

Le segment de luxe a été fortement impacté par les tendances baissières du marché. Audi est toujours en tête avec 3 897 immatriculations, soit une croissance de 11%. Elle est suivie par BMW qui a, à son actif, 2 844 livraisons accusant un recul de 16%. La troisième place revient à Mercedes qui cumule 2 384 ventes, soit une régression de 6%. Jeep est quatrième avec 1 289 véhicules vendus et une baisse de 28%. Volvo affiche un volume des ventes de 959 unités, soit un recul de 17%. Land Rover est à 770 immatriculations, soit une chute de 29%.

Dans la catégorie de l’utilitaire léger (VUL), Renault a réalisé un volume des ventes de 4 840 unités, et signe une hausse de 47%. En recul de 33%, DSFK a livré 2 741 véhicules. Ford a cédé 1 824 véhicules, soit une baisse de 10%. Mitsubishi est quatrième avec 1 773, soit une régression de 3%.