Marché automobile Mai 2020 : Les ventes chutent de 82,7%

0
571

Le marché de l’automobile poursuit sa chute. Au cours de mai 2020, le nombre de véhicules vendus n’a pas dépassé 2.298, en baisse de 82,7% par rapport à la même période de l’année dernière.

Au terme des cinq premiers mois de l’année, le cumul des ventes de l’année a atteint 36.123 unités, soit un recul de 45,5%.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers affiche en mai un volume de ventes de 1.788 unités, soit une baisse de 85%. Il totalise un cumul de 31.576 unités, en régression de 46,9%. Celui des véhicules utilitaires a, à son actif en mai, 510 véhicules écoulés, soit une régression de 62,1%, ramenant le cumul à 4.547 immatriculations, et une plongée de 32,3%.

Dans le top-ten, Dacia est largement en tête avec 10.458 immatriculations, mais enregistre une baisse de 41,6%. Elle est suivie par sa consœur Renault avec 3.963 unités écoulées signant un recul de 56,5%. Avec les deux marques, le groupe Renault affiche une part de marché de 45,4%.

Top 10 des ventes par marque

(Véhicules de tourisme CBU+CKD)

Peugeot prend la troisième position avec un cumul des ventes de 2.323, soit une régression de 49,3%. Hyundai est à la quatrième place avec 2.208 véhicules cédés, soit une chute de 46,8%. Volkswagen se classe en cinquième position en affichant un volume des ventes de 2.032 unités mais consent une régression de 41,9%. La sixième position revient à Citroën qui a, à son compteur, 1.720 livraisons, soit un repli de 46,7%. Sopriam, importateur exclusif des marques Peugeot, Citroën et DS, comptabilise une part de marché (PDM) de 13,2%.

La septième position est occupée par Fiat qui a écoulé 1.294 véhicules mais accuse un recul de 46,7%. Avec un cumul de 1.000 unités, Opel est en huitième position limitant la baisse à 5,6%. A la neuvième position, Toyota a vendu 834 véhicules, et une baisse de 55,4%. Ford ferme le top-ten avec 716 immatriculations, et une plongée de 55,7%.

Répartition du marché CBU + CKD (VP)

Le segment de luxe est, lui aussi, impacté par la crise. Le trio germanique s’aligne sur les tendances du marché.

Mercedes a vendu 614 voitures, soit une chute de 42,9%. BMW a livré 454 véhicules, signant un recul de 58,4%. Audi affiche un volume des ventes de 374 immatriculations, soit une baisse de 53%.

En dépit d’un bon démarrage au début de l’année, le VUL a été lui aussi rattrapé par la crise, marquée par la fermeture quasi totale des showrooms bien que certaines marques arrivent à se démarquer.

Introduite en 2019 sur le marché marocain, DFSK est en tête du segment avec 684 unités cédées, enregistrant une hausse de 42,2%. La marque chinoise a pu séduire les clients notamment les maîtres-artisans et les commerçants grâce à des prix complétifs et des produits adaptés. Elle est suivie par Renault qui a vendu 664 véhicules, bien que signant une baisse de 26,7%. La troisième position revient à Dacia avec 550 immatriculations, soit une baisse de 29,4%.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here