Marché automobile juin 2023 : 1er semestre en baisse de 2,88%

0
928

Les ventes automobiles du mois de juin 2023 ont atteint 17 394 unités, soit une croissance de 3,39% par rapport à juin 2022.

Le segment des véhicules particuliers a enregistré une hausse de 4,52% à 15 862 unités cédées en juin 2023 par rapport à la même période de l’année dernière. Celui des véhicules utilitaires légers (VUL) a connu une baisse de 6,98% à 1 532 unités vendues en juin 2023 contre 1 647 unités en juin 2022.

Au titre du premier semestre 2023, le marché automobile a totalisé 81 419 livraisons, soit une régression de 2,88% par rapport à fin juin 2022.

Dans le détail, le VP enregistre 74 227 unités vendues, soit une baisse de 1,27%. Le VUL affiche 7 192 immatriculations enregistrant un recul de 16,87%.

Dans le top ten des ventes, Dacia est indétrônable de son fauteuil de leader avec 17 614 unités vendues mais reste sur une baisse de 14,92%. Renault affiche un volume des ventes de 11 888 véhicules, enregistrant une croissance de 9,74%. Avec les deux marques, le groupe Renault s’accapare près de 40% de parts de marché. Hyundai a consolidé sa position à la troisième place. La marque coréenne a écoulé 8 969 voitures, soit un bond de 19,03%. Cette performance est due essentiellement à une gamme rajeunie, large et diversifiée. La quatrième place revient à Peugeot, qui totalise 5 564 immatriculations, soit une baisse de 5,13%. La marque au lion a été impactée par des problèmes d’approvisionnement. Mais elle dispose de modèles séduisants qui lui permettent de gagner des parts de marché facilement. Volkswagen a réalisé la meilleure performance du top ten, en signant une progression de 69,51%. Cette prouesse s’explique essentiellement par la disponibilité des véhicules alors que le problème de stock existe toujours chez ses concurrents. Elle est suivie par Opel, l’autre marque germanique qui a vendu 3 347 voitures mais accuse une régression de 13,96%. En véritable challenger, Kia est à la septième place avec 2 585 livraisons mais consent toutefois une baisse de 9,49%. La huitième place est occupée par Citroën avec 2 452 unités écoulées, soit un recul de 21,51%. A la neuvième place, on trouve Toyota qui a vendu 2 220 voitures, soit une baisse de 30,69%. Audi est dixième avec 2 163 livraisons et une légère hausse de 0,70%.

Dans le segment de luxe, BMW a cédé 1 717 véhicules, enregistrant un bond de 22,21%. Pour sa part, Mercedes  affiche un volume de ventes de 1 328 unités, et une petite baisse de 0,82%.

Dans le VUL, Renault est leader du segment avec 1 600 immatriculations mais accuse une baisse de 25,93%. La marque est suivie par DFSK avec 1 124 véhicules vendus. A la troisième place, Ford a livré 817 unités enregistrant une baisse de 24%.