Marché automobile juin 2022 : Le 1er semestre en baisse de 15,78%

0
748

Le marché automobile est toujours impacté par la crise des semi-conducteurs, qui a réduit sensiblement le stock. Les ventes de véhicules neufs du mois de juin 2022 confirment davantage ce constat.

Le nombre de livraisons a atteint au cours de cette période 16 823 unités, soit une plongée de 15,78%. Les ventes au premier semestre 2022 ont totalisé 83 811 unités, soit une baisse de 10,84%.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) affiche un volume de ventes de 75 179 voitures écoulées, soit un recul de 9,58%. La catégorie des véhicules utilitaires légers enregistre 8 652 unités écoulées réalisant une chute de 20,48%.

Dans le top ten des ventes VP, Dacia campe sur sa position de leader avec 20 703 unités vendues mais accuse une baisse de 15,74%. Elle est suivie par sa consœur Renault, qui totalise 10 833 livraisons, soit une régression de 9,38%. Avec les deux marques, le groupe Renault s’adjuge près de 42% de parts de marché dans le segment.

Hyundai affiche un volume de 7 535 livraisons réalisant un bond de 17,28%. La marque coréenne bénéficie du rajeunissement de la gamme et de la disponibilité du stock. Peugeot est à la quatrième position avec 5 865 immatriculations, soit une croissance de 2,8%. Cumulant 3 890 voitures vendues, Opel se classe cinquième. La marque allemande enregistre une baisse de 4,98%. La sixième place revient à Toyota avec 3 203 livraisons. Poursuivant son essor, la marque nipponne a signé une hausse de 18,35%.
Citroën occupe la septième place avec 3 124 véhicules vendus mais régresse de 18,35%. Pour sa part, Kia a réalisé la meilleure performance du top 10 avec un bond de 42,66%, et ce grâce à un volume de 2 856 unités écoulées. Elle est suivie par Volkswagen à la neuvième place avec 2 571 voitures vendues, soit une chute de 32,41%. Fiat ferme le peloton avec 2 366 immatriculations, soit une baisse de 1,78%.

Dans le segment de luxe, Audi est en tête avec 2 148 immatriculations, enregistrant une progression de 13,53%. Elle est suivie par BMW, qui affiche 1 405 unités vendues mais reste sur une baisse de 19,53%. Mercedes réalise 1 339 unités vendues, accusant au passage une régression de 4,63%.

Dans la catégorie des véhicules utilitaires légers (VUL), Renault est en tête avec 2 160 livraisons, soit un bond de 54,73%. La deuxième position revient à DFSK qui a, à son actif, 1 242 véhicules cédés, soit une chute de 41,88%. Ford occupe la troisième position avec 1 075 immatriculations, soit une baisse de 6,03%. Mitsubishi est quatrième, totalisant un cumul de ventes au cours du premier semestre de 1 054 unités et enregistre une petite baisse de 0,94%. Quant à Hyundai, elle a écoulé 750 véhicules, soit une hausse de 9,65%.