Marché automobile février 2020 : Croissance de 6,8%

0
1075

Le marché de l’automobile a enregistré en février 2020, 13 333 immatriculations, signant une hausse de 15% par rapport à la même période de l’année dernière (février 2020 comporte 29 jours). Le cumul se chiffre à 25 837 unités, soit une croissance de 6,8%. Par segment, le VP comptabilise 22 993 voitures écoulées, et une croissance de 5,3%. Le VUL a cumulé au terme des deux premiers mois de l’année, 2 844 unités et une hausse de 20,3%.

Dans le top-ten des ventes (VP), Dacia est en pole position avec 6 988  immatriculations, soit une progression de 6,9% par rapport à la même période de 2019. Elle est suivie par sa consœur Renault qui affiche au compteur 2 796 unités vendues, soit une croissance de 23,1%. Avec les deux marques, le groupe Renault compte 42,6% de parts de marché. En quasi-stagnation, Hyundai est à la troisième position avec 1 857 voitures écoulées. Peugeot s’adjuge la quatrième position avec 1 849 voitures cédées, mais consent une baisse de 7,4%.

Volkswagen est cinquième à 1 590 immatriculations, soit une progression de 21,4%. Citroën occupe la sixième position avec 1 257 voitures cédées, soit une croissance de 2,4%. Fiat a écoulé 978 véhicules mais reste sur une baisse de 10,2%. Grignotant au fil des mois des places, Opel s’installe en huitième position avec 708 voitures vendues, et réalise un bond spectaculaire de 137,6%. Depuis son passage dans le groupe Auto Hall, la marque à l’éclair continue sur sa lancée grâce aussi à une gamme renouvelée incluant les modèles Croossland, Grandland ou encore Astra. Toyota est neuvième avec 634 immatriculations mais affiche une baisse de 19,8%. La dixième position revient à Ford qui a écoulé 537 voitures, enregistrant une baisse de 16,2%.

Dans le segment de luxe, les réalisations restent mitigées. Mercedes a cédé un volume de 431 unités, en progression de 9,1%. Affichant une grise mine, BMW a écoulé 375 véhicules, soit une régression de 5,5%. Audi revendique 321 immatriculations, enregistrant une hausse de 23,9%. Land Rover est à 258 unités écoulées, en croissance de 12,7%.

Dans le VUL, c’est DFSK qui se distingue dans le segment en s’accaparant de la pole position avec un volume de 462 unités soit un bond de 298,3%. Les mini-pick-up de la marque chinoise sont adaptés au marché marocain surtout que leur prix est très compétitif. Elle est suivie par Ford qui totalise 407 immatriculations, et une croissance de 4,4%. Dacia est troisième avec 336 unités cédées, en progression de 13,1%. Hyundai affiche un volume de 298 véhicules vendus, soit un bond de 42,6%. Renault a cédé 297 voitures, soit une croissance de 11,2%. Toyota occupe la sixième place avec 244 immatriculations, et une progression de 18,4%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here