Marché automobile mai 2018 : Nouvelle dynamique

0
92

Le marché de l’automobile continue sur sa lancée. Le mois de mai a enregistré 15 570 nouvelles immatriculations, soit une hausse de 11,78%, portant le cumul des ventes depuis le début de l’année à 76 220 unités, soit une progression de 10,28%.

Au cours des cinq premiers mois de l’année, le nombre de voitures vendues dans le segment des VP est de 70 807 unités, soit une croissance de 10,98%. Ayant connu une déprime au début de l’année, la catégorie de l’utilitaire léger reprend des couleurs en réalisant un volume cumulé de 5 413 unités soit une hausse de 1,82%.

Dans le top-ten, Dacia est largement en tête avec 21 379 véhicules écoulés, soit une croissance de 7,77%. La marque low cost continue de ratisser large sur le marché en raison notamment de ses prix très compétitifs. Elle est suivie par sa consœur Renault qui a cédé
10 728 unités, enregistrant un bond de 34,77%. Volkswagen consolide farouchement son positionnement en s’accrochant à la troisième place avec 5 192 immatriculations, soit une hausse de 25,32%. La marque germanique séduit par ses modèles qui ont acquis une notoriété remarquable et aussi grâce à une agressivité commerciale entamée il y a deux ans.

Hyundai occupe la quatrième position avec 4 301 voitures vendues, soit une croissance de 4,85%. Elle est talonnée par Peugeot qui s’adjuge la cinquième position avec un volume de 3 759 unités. La marque au lion accuse une baisse de 11,62%. Elle est suivie par Ford qui cumule 3 651 voitures mais affiche une régression de 29,68%. Il faut dire que la marque dispose de plusieurs atouts pour rebondir. L’arrivée de la nouvelle Fiesta il y a quelques mois et de la nouvelle Focus prochainement devrait lui donner une nouvelle impulsion. La septième place est revenue à Fiat qui commence à remonter la pente et réaliser quelques performances. La marque italienne a écoulé 3 484 unités, soit une progression de 27,11%. Marquant une pause en début d’année, Nissan retrouve son dynamisme. Elle a pris la huitième position avec 3 158 immatriculations, soit une croissance de 15%. Toyota grimpe à la neuvième position, la marque nippone totalise depuis le début de l’année 2 342 véhicules cédés et comptabilise un bond de 57,29%. Citroën est reléguée à la dixième position. La marque aux chevrons affiche un volume de 2 298 voitures cédées, soit une baisse de 13,05%.

Dans le segment de luxe, les réalisations sont au beau fixe. Le trio germanique de tête présente des performances remarquables. Mercedes a vendu 1 341 véhicules, soit une croissance de 13,93%. Elle est suivie de plus près par BMW avec un volume de 1 306 unités et une croissance de 23,42%. En véritable challenger, Audi a écoulé 1 149 voitures cédées, soit une hausse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here