Marché automobile février 2018 : Tendance baissière

0
96

Le marché a cumulé 25 860 unités, soit une régression de 2,7%.Dans le détail, le segment des voitures particulières (VP) a réalisé 24 171 immatriculations depuis le début de l’année. Celui de l’utilitaire léger s’est limité à 1 689 véhicules écoulés, accusant un recul de 20,1%.

A l’image de la vague de froid qui l’a marqué, le mois de février a été glacial et défavorable pour le marché. 12 233 unités vendues ont été enregistrées au total, soit une baisse de 4,4%.

Des professionnels du secteur expliquent ce marasme par le climat d’attentisme qui précède l’Auto Expo. Les acquéreurs préfèrent patienter pour profiter de cet événement et bénéficier des différentes promotions lancées.

Par marque VP, Dacia, comme à son accoutumée, est largement en tête avec 7 799 unités écoulées, soit une hausse de 4,2%. La marque low cost continue de séduire surtout les clients au budget contenu. Elle est suivie par sa consœur Renault qui a vendu 3 397 véhicules, soit une croissance de 15,23%. La marque au losange profite de son large réseau, d’un rajeunissement de la gamme et d’une agressivité commerciale pour se démarquer. La troisième position revient à Volkswagen qui continue sur sa lancée, affichant un volume de 1 790 voitures et une progression de 27,49%. La marque germanique a fait une percée remarquable et plusieurs de ses modèles ont participé à cet essor. Hyundai s’adjuge la quatrième place avec 1 720 immatriculations et une hausse de 8,86%. La marque coréenne remonte de nouveau la pente et certains modèles comme Creta, Tucson ou Accent continuent de séduire la clientèle. Peugeot est cinquième, la marque au lion a écoulé 1 382 véhicules, mais consent une baisse de 15,32%.

Ford recule à la sixième position, elle a vendu 1 293 voitures, soit une régression de 33,59%. L’arrivée prochaine de la nouvelle Fiesta et aussi de la dernière génération de Focus seront un atout indéniable pour booster les ventes.

La septième place revient à Fiat, la marque italienne a réalisé un volume de 1 137 unités mais affiche une baisse de 11,03%. Nissan occupe la huitième place avec un cumul de 980 véhicules écoulés, soit une régression de 15,44%. Elle est suivie par Citroën à la neuvième position. La marque aux chevrons a enregistré 863 immatriculations et une baisse de 5,48%. Toyota est fidèle à sa dixième place avec 707 véhicules vendus affichant au passage une hausse de 17,25%.

Dans le segment de luxe, les résultats sont mitigés dans le trio germanique de tête. Mercedes affiche 501 immatriculations, soit une progression de 14,65%, BMW a totalisé 432 unités avec une croissance de 6,67% et Audi a cédé 359 unités, en baisse de 1,37%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here