Marché automobile décembre 2017 : 3ème record consécutif

0
468

Et de 3 ! Le marché automobile des véhicules neufs a réalisé en 2017 sa troisième année record consécutive avec un volume de 168 593, soit une hausse de 3,36%.  Toutefois, il faut préciser que des signes d’essoufflement ont marqué les derniers mois de l’année.

Le marché de l’automobile a pu enregistrer un nouveau record des ventes. Dans le détail, le segment des voitures particulières (VP) a affiché 155 213 immatriculations, en progression de 1,9%, celui de de l’utilitaire léger (VUL) 13 380, en croissance de 24,05%. En dépit d’une agressivité commerciale au cours du mois de décembre à coup de promotions, le marché n’a pas connu la relance escomptée. Il s’est aligné comme le mois de novembre sur une tendance baissière. Pourvu que 2018 (année Salon) puisse insuffler un nouvel élan à l’activité.

Dans le top-ten, Dacia trône confortablement dans son fauteuil de leader avec un volume de 45 599 unités, soit une progression de 7,85%. Elle est suivie par Renault qui a totalisé 21 726 voitures cédées, en croissance de 26,9%. Avec les deux marques, le groupe Renault revendique 43,88% de parts de marché. Fidèle à sa troisième position, Ford a affiché 12 026 immatriculations mais accuse une baisse de 17,07%. Volkswagen occupe la quatrième position avec 11 856 unités, en hausse de 12,82%.

Peugeot s’adjuge le cinquième rang avec 10 158 voitures vendues, en régression de 4,4%. Hyundai est sixième avec 9 965 véhicules écoulés et une croissance de 5,88%. Nissan campe à la septième place grâce au Qashqai avec 6 817 immatriculations et une hausse de 4,43%. En méforme, la huitième place est revenue à Fiat qui a cédé 6 382 voitures, et consent une baisse de 26,1%. Citroën affiche un volume de 6 107 unités, en baisse de 5,3%. Toyota termine le peloton avec 3 699 véhicules vendus, en régression de 8,05%.

Dans le segment de luxe, Mercedes a cédé 3 178 immatriculations, en hausse de 16,58%. BMW a écoulé 2 639 voitures, en baisse de 6,42%, tandis qu’Audi revendique un volume de 2 461 unités et une performance de 19,18%.

Par ailleurs, il faut noter que 157 430 véhicules sur les 168 593 écoulés en 2017 sur le marché marocain font appel à des motorisations diesel, ce qui représente 93,37% de parts de marché (PDM) contre 93,46% en 2016. Le nombre de véhicules essence vendus se limite à 11 163 unités, concentrées essentiellement dans les segments des citadines et micro-citadines. S’agissant des segments, les citadines représentent 42 186 immatriculations (25,02% de PDM). Elles sont suivies des 4×4, dont le nombre a atteint les 32 037 unités, soit 19% de PDM. Les ludospaces arrivent en troisième position, avec 27 197 véhicules écoulés et une part de 16,13%. Suivent les compactes, qui culminent à 17 849 unités, ce qui représente 10,58% de PDM.