Marché automobile Avril 2020 : Chute historique des ventes

0
557

Comme attendu, le marché de l’automobile a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Après une baisse des ventes en mars 2020 de 61,7%, le trend baissier s’est davantage accentué en avril : seules 1 683 voitures ont été écoulées contre 12 305 au cours de la même période de l’année dernière, soit une chute de 86,32%.

Le cumul total des immatriculations depuis le début de l’année est porté à 33 825 unités contre 52 948 en 2019, soit un recul de 36,11%.

Dans le détail, le segment des voitures particulières (VP) n’a pas dépassé 29 788 véhicules cédés au cours des quatre premiers mois de l’année, en baisse de 37,39%. Le segment VUL (véhicules utilitaires légers) enregistre 4 037 unités vendues, soit une régression de 24,84%.

Avec le confinement jusqu’au 20 mai et les jours fériés de Aïd al-Fitr entre les 23 et 25 du même mois, les pertes du marché de l’automobile devraient s’alourdir davantage. Mises à part quelques marques nouvellement réintroduites sur le marché, toutes les autres ont réalisé des contreperformances à deux chiffres.

Dans le top-ten des ventes VP, Dacia est toujours en tête avec 9 604 livraisons, mais un recul de 33,36%. Elle est suivie de loin par sa consœur Renault avec 3 729 unités écoulées, soit une régression de 48,14%. Peugeot occupe la troisième position avec 2 245 immatriculations, enregistrant une chute de 41,09%. La quatrième position est revenue à Hyundai avec un cumul des ventes de 2 170 unités et une baisse de 25,67%. Volkswagen campe à la cinquième place avec un volume de vente de 1 978 véhicules cédés et un recul de 26,3%. Citroën s’adjuge la sixième place à 1 662 voitures vendues, soit une régression de 34,31%. Fiat est au septième rang à 1 201 livraisons, enregistrant une baisse de 37,96%. Opel a pris la huitième place avec un volume de 939 unités cédées et un recul de 21,01%. Toyota est neuvième, cumulant 787 voitures cédées, soit une plongée de 48,86%. Ford termine le peloton avec 691 immatriculations mais consent un recul de 47,25%.

Le même trend baissier caractérise le segment de luxe. Mercedes a cédé 571 voitures, soit un recul de 31,4%. BMW a livré 425 voitures, soit une chute de 52,14%. Audi n’a pas dépassé un volume de 372 livraisons, enregistrant une plongée de 37,58%.

Dans le segment VUL, excepté certaines marques comme GFSK et Opel qui ont nouvellement investi le segment, les autres sont dans le rouge. Ainsi, GFSG est en tête de la catégorie avec un volume écoulé de 601 unités, signant une croissance de 62,87%. Elle est suivie par Dacia avec 520 immatriculations et une baisse de 28,57%. Arrivent ensuite côte à côte Ford et Renault avec 515 unités cédées chacune, soit respectivement une régression de 36,18% et 24,82%. Hyundai est cinquième avec 476 immatriculations mais une régression de 1,86%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here