Marché automobile marocain – novembre 2022 : Les ventes flanchent

0
831

Après trois mois successifs de croissance, d’août à octobre, le marché automobile a attrapé un coup de froid.

Les statistiques des ventes globales au cours de cette période indiquent une baisse de 12,85% comparativement à la même période de l’année dernière. Le segment des véhicules particuliers a enregistré une baisse de 12,77%, soit 9 905 unités vendues par rapport au mois de novembre 2021 durant lequel 11 355 unités avaient été écoulées. Le véhicule utilitaire léger (VUL) connaît une baisse de 13,45%, soit 1 383 unités vendues en novembre 2022 v/s 1 598 unités vendues au cours de la même période de l’année dernière.

Le marché automobile totalise à fin novembre 2022, 145 289 immatriculations, en baisse de 7,41% par rapport à fin novembre 2021 où 156 920 unités avaient été écoulées. Le segment des véhicules particuliers (VP) affiche 128 895 livraisons, soit une régression de 6,29%, et le VUL a atteint 16 394 véhicules vendus, en baisse de 15,39%.

Dacia est indétrônable de sa place de leader avec 35 221 immatriculations, affichant une baisse de 9,18%. Elle est toujours suivie par sa cousine Renault, qui a livré 19 076 véhicules, soit une croissance de 7,48%. Avec les deux marques, le groupe Renault s’adjuge 42,13% de parts de marché.

Hyundai a livré 12 618 voitures, soit une progression de 11,65%. Elle est suivie de Peugeot avec un volume écoulé de 9 556 unités, soit une baisse de 7,83%. Opel occupe la cinquième place avec 6 317 livraisons, enregistrant une hausse de 2,25%. Citroën est sixième avec un volume de 5 601 unités écoulées mais accuse un recul de 13,28%. Sopriam, importateur exclusif des marques Peugeot, Citroën et DS, totalise 12% de parts de marché. Poursuivant sa bonne dynamique, Toyota a vendu 5 442 voitures, soit un bond de 18,18%, et signe la meilleure performance du top 10 VP.
Volkswagen est à la huitième position. La marque allemande affiche 5 007 immatriculations, soit une chute de 20,96%. En véritable challenger, Kia a écoulé 4 470 véhicules, soit une hausse de 14,41%. Fiat ferme le peloton avec 4 000 livraisons au compteur, mais reste sur une régression de 7,92%.

Dans le segment de luxe, on retrouve toujours la même physionomie. Audi est en tête du trio germanique avec 3 518 immatriculations, soit une progression de 7,03%. Elle est suivie par BMW qui totalise 2 544 livraisons, soit une baisse de 16,23%. Mercedes est troisième avec 2 250 véhicules cédés, et une baisse de 4,82%

Dans le VUL, les réalisations sont mitigées. Renault arrive en tête avec 4 076 véhicules vendus, soit un bond de 44,9%. Elle est suivie par DFSK qui cumule 2 424 livraisons. La marque chinoise enregistre un recul de 36,21%. Ford est troisième avec 1 789 unités écoulées, enregistrant une chute de 5,94%.