Lexus NX 300h : Osez la différence !

0
276

Du manque naît le désir, paraît-il ! Après une éclipse de plusieurs années, Lexus est réapparue lors de la dernière édition d’Auto Expo. Depuis, le NX 300h, le SUV compact du clan, n’en finit pas de l’attiser, le désir…

Jouissant du statut de best-seller européen de Lexus, le NX 300h a débarqué au Maroc avec la ferme intention de dominer aussi le mix des ventes sur le marché marocain. La tâche y est plus facile encore, le SUV compact de la marque premium du groupe Toyota étant le modèle le moins coûteux de la gamme de ce côté-ci de la Méditerranée, quand c’est la compacte (vieillissante) CT 200h qui nivelle les prix vers le bas au niveau de l’autre rive de Mare Nostrum.

Lancé en 2014 et restylé en 2017, le NX affiche des lignes très ouvragées, qui ne sont pas près de prendre un coup de vieux. Un coup de crayon aussi original peut traverser les saisons tranquilles… Quelle dégaine osée, surtout si vous craquez pour les finitions hautes F-Sport et F-Sport Executive ! Cette hardiesse a été tellement bien accueillie que Toyota a employé les recettes stylistiques du NX pour un de ses SUV, le C-HR. Avec le succès que l’on sait ! 

L’habitacle est moins spectaculaire, même si le contenu technologique est au-dessus de la moyenne (coffre à ouverture et fermeture électrique mains libres, caméra à vision 360°, régulateur adaptatif, système d’aide au maintien en file, système de pré-collision, etc.) et que la qualité perçue est, tradition maison oblige, proprement inattaquable. Seule l’ergonomie semble perfectible dans cet univers marqué par la présence de deux écrans. Le plus petit affiche l’instrumentation et une diagonale de 8 pouces, tandis que le second est un peu plus grand (10,3 pouces) et sert d’interface à un système d’infotainment à la connectivité convaincante.   

Cela dit, l’argument le plus séduisant de ce SUV compact premium qui donne le choix entre deux types de transmission (aux roues arrière ou intégrale) est, à n’en pas douter, tapi sous le capot. Composé d’un 4-cylindres essence de 2,5 litres développant 155 ch et d’un module électrique permettant d’atteindre une puissance cumulée de 197 ch,
cet ensemble baptisé Lexus Hybrid Drive est l’assurance d’un rare équilibre entre performances et frugalité : Vmax de 180 km/h, 0 à 100 km/h abattu en 9,2 s et consommation moyenne de 5,2 l/100 km.

Autre argument qui plaide en faveur de ce sacré séducteur, son statut fiscal. Il est exonéré de la taxe de luxe, puisqu’il s’affiche à partir de 496 000 DH, prix exigé en contrepartie d’un NX 300h 2WD de finition Elegance, et de vignette – comme tout les véhicules hybrides et électriques sous nos latitudes. Alors, tentées ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here