Les 50 ans de Toyota Hilux : L’icone des pick-up

0
147

Toyota Hilux célèbre cette année son cinquantième anniversaire. Ce véhicule emblématique marque l’histoire de l’automobile par sa notoriété en matière de fiabilité et de robustesse. Une image qui fait toujours la gloire du constructeur nippon.

Toyota Hilux est le digne hériter du pick-up SB qui a été lancé deux années après la fin de la Deuxième Guerre mondiale. L’effort de reconstruction du Japon a nécessité la conception d’un utilitaire bon marché et qui soit très solide pour résister aux aléas du temps. Ce véhicule va rencontrer un succès notoire surtout qu’il diffère nettement de ses concurrents américains de l’époque par sa mécanique simple et sa faible consommation.

A partir du début des années 60, le constructeur nippon va sceller un partenariat avec Hino Motors, spécialisé dans les petits camions. Portant le code châssis N10, le premier prototype de Hilux fera son apparition en 1967. Sa commercialisation débutera en 1968, recevant un accueil favorable du marché non seulement au niveau local mais aussi à l’international. Avec huit générations au compteur, il totalise aujourd’hui plus de 18 millions d’exemplaires vendus dans tous les marchés du monde.

Sa réputation de pick-up increvable lui permettra de ratisser large dans plusieurs domaines notamment chez les professionnels. Il est fortement recommandé pour les terrains hostiles au point que plusieurs armées et guérillas l’ont adopté. En effet, il marquera la guerre civile au Liban, au Yémen et dans plusieurs pays d’Amérique latine et en Afrique. Au point qu’en 1987, le conflit tchado-libyen fut baptisé par les médias «Guerre des Toyota». Puisque, de part et d’autre, les belligérants avaient choisi des Hilux comme moyen de transport des troupes et des armes d’assaut.

Le véhicule a montré des aptitudes techniques indéniables sur un terrain désertique sablonneux et rocailleux très difficile. Sur le plan mécanique, le pick-up a été doté dès le lancement d’un moteur de 1,5 litre fournissant 80 chevaux avec une transmission à quatre vitesses avant que la gamme ne s’élargit à d’autres blocs (1,6 ; 1,9 et 2 litres). La transmission à 5 vitesses ou automatique fera son apparition à partir de la deuxième génération qui a été lancée en 1972.

La crise pétrolière de 1973 a contraint le constructeur à mettre  en place de moteurs plus efficients et plus sobres. Le carburant diesel sera appelé à la rescousse. Les années 80 verront le lancement de motorisations encore plus puissantes, comme les 2,2 l ; 2,4 l ou 3 litres. Pour ratisser large au-delà de son marché domestique, les ingénieurs de Toyota ont réalisé des prouesses techniques pour que la consommation reste à des niveaux contenus sans impacter la performance. Les dernières générations proposent des gammes larges et variées comprenant des mono ou double cabine, des 4×2 ou des 4×4. Toyota pense même lancer une version hybride.

Au Maroc, Hilux dispose d’un positionnement de référence. En dépit d’un prix assez élevé par rapport à la concurrence, le véhicule reste plébiscité sur le marché, notamment auprès des agriculteurs, des secteurs des BTP et des mines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here