Lamborghini Sián :%% Supersportive électrisante, Auto-Moto

0
303

Malgré l’absence de plusieurs constructeurs, le Salon de Francfort 2019 demeure le lieu idéal pour découvrir quelques pépites d’exception, à l’instar de la Lamborghini Sián, bolide de rêve électrisant.

Au sein du grand hall regroupant les marques du groupe Volkswagen, le stand Lamborghini a réussi à captiver toutes les attentions. Ce bain de foule, il le doit à sa nouvelle supersportive Lamborghini Sián. Laquelle sera produite en série limitée à seulement 63 exemplaires.

Si la robe est entièrement nouvelle, les dessous sont issus de sa sœur la Lamborghini Aventador : même plateforme, même base roulante, même châssis. Mais la comparaison s’arrête là, car, la nouvelle venue adopte une architecture mécanique hybride, composée de l’époustouflant bloc V12, associé à un moteur électrique de 48 V. Léger et compact, cette dernière comporte un supercondensateur, rechargeable au cours des phases de décélération et de freinage. L’énergie cumulée est réutilisée pour animer le véhicule en cas de besoin. Qu’à cela ne tienne, le bolide italien désarçonne par sa cavalerie herculéenne de 819 chevaux, qui autorise la vitesse incroyable de 350 km/h.

D’inspiration futuriste, la Lamborghini Sián arbore une silhouette avant-gardiste. Son regard percutant est mis en valeur par des phares en forme de «Y». Le bouclier, de son côté, ressemble à une double lame, parfaitement aiguisée. Tandis que le capot, taillé au centre d’une large fente, et associé au pare-brise très incliné, réduisent considérablement la résistance aérodynamique.

Même constat au niveau de la partie latérale, dont la hauteur rapetissée donne l’impression de raser le sol. A l’arrière, en revanche, on apprécie le gigantesque aileron amovible qui, conjugué à un diffuseur proéminent, soulignent le caractère tranchant de cette bête de circuit, prête à affoler les chronos. Il faut noter que la carrosserie est taillée en fibre de carbone. Et une chose est sûre, la plupart des innovations inaugurées par la Sián se retrouveront bientôt sur les futurs modèles Lamborghini. Par ailleurs, l’intérieur est une manifestation du luxe à l’italienne, fusionnant avec la technologie de pointe et le confort. Avec des sièges baquets au rembourrage débordant et un bouton de démarrage placé sous la chape de sécurité, l’ambiance promet une expérience de conduite démoniaque. Ajoutez à ce cockpit raffiné un volant sport, une instrumentation 100% numérique, ainsi qu’une multiplicité d’assistants électroniques et vous obtenez une bonne dose d’adrénaline.

En définitive, Lamborghini n’est pas parvenu à produire une supersportive 100% électrique, comme il nous l’avait fait entrevoir avec le concept-car Terzo Millennio, quelques années auparavant. Ceci ne l’empêche pas, néanmoins, de cheminer en toute confiance dans le domaine de l’hybridation et de l’électrification. Et la Lamborghini Sián n’est peut-être qu’un prélude à un long processus d’électrification, qui commence à prendre forme.

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here