Kawasaki H2 MY19 :%%Ninja Throttle…

0
363

Connaissez-vous la fable du lièvre et de la tortue Ninja, avec le millésime 2019 de la déraisonnable Kawa Ninja 1000 H2 dans le rôle du lièvre supersonique (et «aware», cette fois) et, dans celui de la tortue, tous les «rinçoirs»

– les bécanes toutes cannées – de la concurrence, criblés de shuriken ?

Le ciel d’octobre a été particulièrement clément à l’endroit des motards, avec la tenue concomitante de deux des rendez-vous de l’année pour cette tribu : L’Intermot de Cologne et le Mondial de la Moto de Paris. Plusieurs nouveautés, et non des moindres (Ducati Scrambler Café Racer, KTM 790 Adventure, Suzuki GSX-S 1000 Katana, etc.) y ont été présentées. Cet «arrosage» ne devrait pas se tarir, l’EICMA de Milan, qui se déroulera du 6 au 11 novembre, s’apprêtant à accueillir les redoutables Ducati Panigale V4 R et Honda CBR 1000RR, entre autres gros poissons.

Il n’y a plus de suspense, cela dit ! Le titre de star de l’année n’est plus en jeu. Le millésime 2019 de l’incroyable Kawasaki H2 se l’est adjugé fin août dernier, à l’occasion de sa présentation au Bonneville Speed Week, en Utah (Etats-Unis).

Révélée en 2016, soit deux ans après la Kawa H2-R, bête de circuit au 4-cylindres suralimenté affichant 326 ch, la version civile, la H2 homologuée pour la route, a eu droit récemment à sa première grosse évolution.

Les 200 chevaux de la H2 (210 ch quand le compresseur entre en jeu) n’étaient pas réputés être des tire-au-flanc. Loin s’en faut ! Pourtant, la firme d’Akashi a décidé de gaver de chevaux supplémentaires le L4 de 998 cm3. Pas moins de 31 nouvelles «stalles» ont été aménagées au sein des écuries… Dorénavant, la H2 développe une puissance statique de 231 ch à 11 500 trs/min (242 ch avec l’admission d’air forcée) et un couple maxi de 133,5 Nm, soit 8,2 Nm de plus que les millésimes précédents. Une cavalerie plus commune sous le capot d’une GTI que sur une bécane !

Pour parvenir à un tel résultat, plusieurs pièces mécaniques ont été remaniées : chambre d’admission, bougies, filtre à air et ECU (le calculateur) ont été empruntés à la H2 SX SE, déclinaison sport-GT de la sportive qui nous intéresse, présentée fin 2017.

Coquetterie et connectivité

La partie cycle a également subi pas mal de modifications, avec notamment l’adoption de pneus Bridgestone RS11 et d’étriers de freins avant Brembo de type Stylema.

Sans transition, le style a évolué également. Beaucoup moins franchement que le volet technique, cela dit. Dotée d’une nouvelle peinture «régénératrice», anti-éraflures, la très sculpturale H2 hérite d’un logo «Super Charged» redessiné et, surtout, de l’instrumentation numérique inaugurée chez Kawa par la frangine H2 SX SE. La H2 devient connectée, ce faisant. Il est possible, entre autres, d’obtenir diverses infos concernant la moto sur son smartphone. Encore plus belle et encore plus puissante qu’à ses débuts (fracassants), la H2 devrait régner quelques années encore sur l’univers de la sportive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here