Jeep Cherokee Night Eagle : Le yankee se rebiffe

0
691

Mieux vaut tard que jamais, telle est la maxime du Jeep Cherokee qui fut restylé en 2018, mais fraîchement débarqué dans le Royaume. Bien sapée, la bien nommée édition, Night Eagle, regorge d’arguments pour séduire. Première rencontre.

Sans aller jusqu’à bousculer ses codes, le nouveau venu a fait l’objet d’un plaisant rafraîchissement, notamment au niveau du faciès, plus agréable qu’auparavant, avec un bouclier plus ajouré, des phares dotés de la technologie LED, des antibrouillards cerclés d’enjoliveurs laqués, ainsi qu’un nouveau capot moteur, en aluminium, au dessin plutôt tranché. La partie arrière subit, elle aussi, une petite cure d’amaigrissement en adoptant un léger hayon en matériaux composites, flanqué d’une baguette lumineuse de plus bel effet. Signe des temps, son ouverture s’effectue d’un simple mouvement du pied sous le pare-chocs.

Dotation pléthorique

Et bien sûr, les effluves de fraîcheur soufflent même sur l’intérieur. La planche de bord sculptée, mise en valeur par des matériaux plus qualitatifs et une finition premium, accueille désormais un écran couleur HD de 8,4 pouces. Tactile, ce dernier permet de piloter intuitivement l’interface Uconnect, donnant accès à la téléphonie, navigation, radio, multimédia, internet… Disposant d’un microprocesseur sophistiqué, cette interface fait preuve de rapidité lors du traitement des informations. Pour le reste, rien à signaler sinon que la console centrale a été remodelée pour dégager un petit espace, à peine utile pour ranger un smartphone ou de menus objets. Mais une chose est sûre, le Jeep Cherokee, importé au Maroc uniquement en finition haut de gamme Night Eagle, offre une pléthore d’assistants à la conduite, conjugués à des équipements de sécurité et de confort très valorisants : 8 airbags, avertisseur de sortie de voie, détecteur d’angle mort, banquette arrière coulissante, capteur de lumière et de pluie, coffre à hayon électrique, sièges avant électriques et chauffants, caméra de recul, toit ouvrant, navigation, régulateur de vitesse adaptatif, jantes en alliage 18 pouces… J’en passe et des meilleurs.

Aventurier dans l’âme

Sous le capot, le baroudeur yankee abrite la deuxième génération du Diesel MultiJet, à savoir le 2.2 litres qui développe 200 ch pour un couple maximal de 450 Nm atteint aux alentours de 2 500 tr/min.
Ce 4-cylindres fait bon ménage avec la boîte automatique à 9 rapports, secondée de la transmission intégrale permanente Jeep Active Drive. Outre l’efficacité sur les mauvais revêtements et les chaussées mouillées, celle-ci autorise également d’aller crapahuter sur des terrains défoncés… C’est exactement ce que l’on attend d’une Jeep !

Tout compte fait, pour s’offrir cet aventurier invétéré, il faut signer un chèque de 444 300 DH.

Fiche technique

Galerie

previous arrow
next arrow
Slider

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here