Jaguar I-Pace :%% XJ220… Volts

0
166

La résistance (électrique) britannique a pris le maquis quelques mois avant les anti-Tesla allemands et a déjà infligé des «pertes» considérables (en matière de prospects, mettons) à l’agresseur américain…

Jaguar s’est surpassé, comme au temps de la XJ220, supersportive produite à seulement 281 exemplaires entre 1992 et 1994 ! Autre temps, autre mœurs, cela dit. Plutôt que Maranello et sa F40 ou Zuffenhausen et sa 959, c’est Palo Alto et son Model X qui est dans le viseur aujourd’hui. Plutôt que la supercar précitée et son V6 3.5 l biturbo de 549 ch, c’est un SUV électrique qui incarne aujourd’hui l’excellence chez Coventry.

Esthétiquement, l’I-Pace ne laisse pas indifférent. Si ses porte-à-faux rognés au possible et sa poupe tronquée, ou encore le large tunnel qui césure le capot avant, peuvent décontenancer certains, les galbes, les flancs renflés, l’épaulement athlétique en surplomb des roues arrière et les poignées rétractables à la manière de celles du cousin Range Rover Velar font l’unanimité. On parvient à lire très clairement dans ses lignes qu’il s’agit d’une Jag’ très spéciale.

A bord, on retrouve ce qui fait de la marque un des représentants les plus insignes de la pompe british, avec de superbes associations de matériaux plus nobles les uns que les autres. Les sièges avant monobloc, façon baquet, et le poste de conduite orienté vers le conducteur témoignent quant à eux des ambitions sportives du I-Pace. Malgré son gabarit contenu par rapport au Model X ou à l’e-tron, ce SUV de 4,68 m de long affiche une habitabilité des plus généreuses. C’est dû à l’empattement miraculeux (2,99 m) et à l’absence de tunnel de transmission. 

Mais ce qui frappe vraiment l’esprit dans cet habitacle, c’est la présence de trois écrans digitaux, dont deux tactiles, agencement inauguré par le Velar. L’I-Pace est la première Jaguar à bénéficier du système d’infodivertissement Touch Pro Duo. Par conséquent, la connectivité est au top : hotspot Wi-Fi 4G permettant de connecter à Internet jusqu’à 8 appareils embarqués, assistance vocale évoluée (Ask Alexa), ou encore Smart Setting, système capable de calculer l’autonomie du véhicule en prenant en compte divers paramètres comme la topographie, les infos trafic, le style de conduite, la météo…

Autant de faste et d’équipements high-tech finit par se payer au prix fort : bien qu’il soit bâti sur une nouvelle structure, composée à 94% d’aluminium, l’I-Pace affiche pourtant 2,2 tonnes sur la balance et, partant, sa seule véritable (grosse) faiblesse. La surcharge pondérale par rapport au Model X et, surtout, par rapport à l’e-tron, est assez spectaculaire. A noter, cependant, que c’est le SUV électrique de Mercedes qui ferme la marche sur ce volet.

La plateforme en alu du I-Pace a néanmoins permis de loger les batteries li-ion entre les deux essieux, sous le plancher, et, ainsi, d’obtenir une répartition des masses idéale (50:50) et un centre de gravité très bas (130 mm plus bas que sur le F-Pace).

Pacemaker…

Profitant également d’un train avant à double triangle de F-Type, d’un essieu arrière dérivé de celui du F-Pace, d’un freinage régénératif réglable selon deux modes, mais, surtout, de deux blocs électriques, disposés sur chacun des essieux de cette transmission intégrale et développant 400 ch et un couple de 696 Nm (disponible instantanément), le félin électrique devrait faire oublier ses quintaux en trop, tant en termes de comportement routier que de chronos ! Un vrai pacemaker (stimulateur cardiaque).

Bridé électroniquement à 200 km/h – afin de ménager l’autonomie -, l’I-Pace est plus impressionnant sur l’exercice du 0 à 100 km/h. Il s’en acquitte en 4,8 s, ce qui lui permet de faire la course en tête parmi la «résistance» (électrique) européenne.

Ses batteries d’une capacité de 90 kW permettent à l’I-Pace de revendiquer une autonomie record de l’ordre de 480 km selon le cycle WLTP et de se recharger à hauteur de 80% en 40 minutes sur une borne rapide 100 kW et en 1h25 sur des bornes 50 kW. Depuis une borne 7 kW, fournie par Jaguar moyennant près de 1 500 euros, il faut compter 12 heures pour une recharge complète !

Proposé à un peu moins de 80 000 euros, l’I-Pace d’entrée de gamme est un peu moins inaccessible que l’e-tron, plus grand, certes, mais pas plus logeable, et qui est très proche de son rival anglais à bien d’autres égards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here