Formule E : Marrakech, electri-city !

0
55

La ville rouge sort le tapis rouge pour la Formule E ! Après une première édition qui s’était tenue en marge de la COP22, l’E-Prix de Marrakech se déroulera à nouveau sur le circuit semi-urbain Moulay El Hassan de Marrakech ce 13 janvier.

Organisée par le Marrakech Grand Prix en collaboration avec la FIA, la deuxième manche de la saison 2018 du championnat du monde FIA de Formule E promet. Les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands. Ils ont installé des écrans géants et érigé des tribunes au niveau des spots les plus spectaculaires du circuit, notamment devant la chicane la plus technique du tracé.

En outre, pour accueillir et divertir le public, le E-Village comporte maintes animations : piste de karts électriques, simulateurs de conduite, démonstrations de motos et de vélos électriques, etc.

Du reste, à l’instar de ce qui se passe sur d’autres E-Prix, une bien belle initiative, baptisée «Marrakchis sur la piste», permettra à l’assistance de s’offrir des tours de piste à vélo.

Enfin, des rookie tests, à savoir des séances d’essais pour les pilotes essayeurs des écuries en lice, les troisièmes pilotes (non titulaires de eLicence), se tiendront dimanche 14 janvier, au lendemain de la course. C’est dans ce cadre que Michaël Benyahia, le local de l’étape, s’essayera à la FE au volant d’une monoplace du team monégasque Venturi.

Lancée voilà quatre ans, la FE prend, de saison en saison, une place un peu plus grande dans le sport automobile. En atteste le nombre de constructeurs qui s’y intéresse.

Porté principalement par Renault à ses débuts, ce championnat a attiré dès sa deuxième saison d’autres constructeurs. Aujourd’hui, la bataille y fait rage entre la firme au losange et Audi, Jaguar, DS, ou encore Venturi. Et BMW, Nissan, Mercedes, ou encore Porsche, ont fait part de leur intention de se mêler à la fête lors des prochaines saisons !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here