Fiat 500X

0
1105

La coquetterie du crossover urbain turinois n’est pas le moindre de ses atouts. Mais il a un paquet d’autres arguments à faire valoir !

Crossover situé à équidistance des petits SUV urbains genre Nissan Juke et Renault Captur, et des SUV compacts comme le Nissan Qashqai ou le Renault Kadjar, le Fiat 500X est craquant à plus d’un titre. Ce pot de yaourt dopé aux hormones s’offre une robe qui lui confère une allure élégante, digne d’un modèle premium. C’est, de loin, le «dérivé» le plus réussi de la Fiat 500, loin devant les 500L, L Living et L Trekking.

Même constat à l’intérieur : la planche de bord et la console centrale sont tirées à quatre épingles, le niveau d’équipements est satisfaisant dès le modèle d’entrée de gamme, la praticité (mention spéciale à la double boîte à gants) et l’habitabilité sont assez correctes. Si la banquette arrière peut accueillir deux adultes corpulents, le volume du coffre (350 dm3) se révèle être un peu juste au regard de la corpulence du véhicule (4,27 m de long et 1,79 m de large). 

Bâti sur la même plateforme que son cousin Jeep Renegade, le 500X donne le choix, au rayon mécanique, entre trois motorisations : un bloc essence 1.6 E-torq de 110 ch et 152 Nm) et deux blocs Diesel. Le moins puissant des deux, un 1.6 M-Jet développant 120 ch et 320 Nm, peut être associé à une boîte manuelle à 6 rapports ou à une boîte auto comptant le même nombre de rapports, tandis que le plus balèze, un 2.0 M-Jet de 140 ch et 350 Nm, est accouplé à une boîte automatique à 9 rapports !