DS7 restylé : L’esprit premium consacré

0
118

Près de 5 ans après son lancement, la DS7 est passée par la phase restylage. Doté d’un confort inégalé et des motorisations électrifiées jusqu’à 360 chevaux, le véhicule allie maîtrise technologique et élégance.

Pour sa nouvelle mise à jour, DS7 a délaissé l’appellation Crossback mais il reste toutefois reconnaissable par sa silhouette. Le restylage du véhicule a concerné de nombreux éléments esthétiques et techniques. La face avant est très différente par rapport à celle de l’ancien modèle. Elle cache ses rondeurs qu’on lui connaissait et s’habille d’une large calandre plus acérée et des feux diurnes, comme projetés à travers la carrosserie. À l’arrière, DS7 parvient à paraître plus large avec des optiques étirées, mais aussi par différentes pirouettes stylistiques, à l’image de la nervure au-dessus de la plaque ou des pliures latérales. L’habitacle évolue lui aussi et conserve sa présentation élégante. Une bonne impression se dégage dès le premier coup d’œil : matériaux valorisants, présentation soignée, assemblage précis et sellerie originale. DS n’a pas lésiné sur les moyens pour que les passagers se sentent bien à bord.

A l’intérieur, on remarque la présence de plusieurs nouveautés comme le nouvel écran central tactile dont l’affichage s’étire sur toute la largeur de la dalle.

La différence essentielle avec la précédente mouture réside dans les habillages, toujours plus travaillés. Une marque de fabrique et un point fort de DS, dont le département couleurs et matières s’efforce de cultiver le réel esprit premium à bord des voitures. Sous le capot, le modèle présenté au Mondial de Paris est une DS 7 E-TENSE 4×4 360, soit le véhicule le plus puissant de la gamme. Il se distingue par des performances de premier plan avec un moteur essence de 200 chevaux et des machines électriques sur les trains avant et arrière de 110 et 113 chevaux (quatre roues motrices) avec une masse contenue à 1 885 kg, pour un rapport poids/puissance de référence dans le segment en hybride rechargeable.

Couplées à une batterie de 14,2 kWh, les machines électriques permettent de rouler en mode zéro émission en propulsion ou quatre roues motrices jusqu’à 62 km (WLTP EAER City) et 57 km (WLTP AER combiné) avec une capacité à rouler en mode 100% électrique jusqu’à 140 km/h.