DS7 Crossback : Atours de France

0
274

Si la planète entière n’a de cesse de s’ébaubir d’admiration devant le luxe à la française, cette fascination n’opère plus depuis Mathusalem dans l’univers de l’automobile. Mais ça c’était avant. Avant l’avènement du DS7 Crossback… 

Absente du nuancier du DS7 Crossback, la couleur jaune est pourtant celle qui lui sied le plus. Car, le premier SUV premium français est un gilet jaune, quelque part. N’a-t-il pas semé la panique dans les rangs de la nomenklatura ? Ah ça ira, ça ira, ça ira ! Les rivales allemandes à la lanterne…

Les constructeurs français ont renoncé à jouer les premiers rôles dans le haut de gamme après la Seconde Guerre mondiale. Leurs  quelques incursions timides n’ont fait qu’aggraver le déficit d’image par rapport aux championnes allemandes. Mais le coq de village… gaulois, le représentant le plus fier du luxe à la française motorisé, a décidé de prendre les choses en main.

Décomplexé, le DS7 s’offre un look impétueux, excentrique, «Hipster compatible», aussi «perché» que le bar à champagne de la Tour Eiffel (3ème étage), aussi piquant que des bulles de Dom Pérignon et aussi grisant que peut l’être le noble breuvage précité : imposante calandre noire lustrée, capot nervuré, feux avant à LED adaptatifs à la signature lumineuse précieuse, mais pas autant que celle des feux arrière, aussi effilés qu’ouvragés, et sertis d’écailles à effet 3D.

Bâti sur la plateforme du 3008, ce SUV de 4,57 m de long peut compter sur un habitacle très… LVMH. Mentions spéciales à la sellerie bracelet de montre, ou encore pour rester dans l’horlogerie, la montre exquise fournie par l’horloger français BRM, comme une réminiscence de l’époque, brève, durant laquelle le Quai de Javel a présidé aux destinées de Maserati…

Technophile

Le DS7 a fait le plein de technologie embarquée et l’écran central tactile capacitif de 8 pouces pour la finition de base et de 12 pouces pour les autres fait figure de face émergée de l’iceberg.

Sous le capot, en revanche, c’est menu unique. Seul le 2.0 l BlueHDi suralimenté de 180 ch et de 400 Nm a droit de cité sous le capot du SUV français. Secondé par une boîte auto à 8 rapports, il fait preuve d’une belle santé : Vmax de 215 km/h et 9,4 s sur le 0 à 100 km/h.

Pour ne rien gâcher, les tarifs sont autrement plus doux que ceux des rivaux allemands. Le ticket d’entrée est à 405 000 DH (finition Be Chic) et le DS7 Crossback grimpe, dans son exécution la plus raffinée, baptisée So Chic, à 479 000 DH.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here