CR7 x RR Cullinan : Croqueur de diamants…

0
223

Croqueur : terme désignant, dans le jargon footballistique, les attaquants qui ratent régulièrement des buts tous faits. Tout l’inverse de Ronaldo, qui a marqué des wagons de diamants purs ne devant rien à personne ; comme ceux qu’il vient de planter contre l’Atlético lors des huitièmes retour de la CL. Sans transition, le nom de sa dernière acquisition automobile, le Rolls-Royce Cullinan, fait référence au plus gros diamant brut jamais découvert…    

Comment ça, vous trouvez notre info «capillotractée» ? Elle ne l’est pas autant que le pénalty sifflé mardi dernier (12 mars) en huitièmes de finale retour de la Champions League en faveur de la Juventus de Turin, en tout cas…

Auteur d’une énième très grosse prestation face à l’Atlético de Madrid, l’une de ses victimes favorites durant ses années espagnoles, d’un hat-trick fait de deux «headings» consécutifs à des détentes phénoménales et du pénalty litigieux, l’attaquant bianconero Cristiano Ronaldo est rentré chez lui au volant de son Rolls-Royce Cullinan immaculé.

C’est bien simple : si sa collection de joyaux automobiles est plus grande que ne l’a jamais été la collection Panini Foot de votre serviteur, c’est le premier SUV de Goodwood, le monumental Rolls-Royce Cullinan, qui fait figure de carrosse de prédilection du prince de Turin depuis qu’il se l’est offert en février dernier. Ou quand le «Flying Boy» file le parfait amour avec la plus «haut perchée» des Flying Ladies…

Déjà proprio de plusieurs Rolls comme la Drophead Coupé (cabrio), la Phantom ou la Ghost, mais aussi d’hypercars comme les Bugatti Veyron et Chiron ou la Ferrari LaFerrari, «CRR7» (Cristiano Rolls-Royce 7) n’a que l’embarras du choix. Mais il semble découvrir les joies de la «monogamie» depuis plus d’un mois maintenant ! Tombé dans les filets de la dernière-née des productions arborant le Spirit of Ecstasy, il ne donne pas l’impression de vouloir se débattre afin de s’en extirper.

Fighting Spirit of Ecstasy

C’est à se demander où est passé l’incroyable «fighting Spirit» dont fait preuve l’ex du Real Madrid et de Manchester United sur le rectangle vert… Face au SUV british de 5,34 m de long et de 2,16 m de long, dont le V12 6.75 l développe 571 ch et qui est facturé dans les 400 000 euros (prix indicatif, les Rolls donnant lieu quasi systématiquement à une personnalisation poussée, ce qui a évidemment pour effet de faire rapidement s’envoler la facture), la star portugaise semble aussi «démunie» que les défenseurs colchoneros ont pu l’être devant lui… 

En effet, il est des signes qui ne trompent pas ! Début mars, le quintuple Ballon d’or a uploadé sur Insta un cliché sur lequel il affichait son bonheur d’être en compagnie de sa régulière roulante du moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here