Citroën ë-C3 | Électrique au prix malin

0
649

Le renouvellement de la Citroën C3 s’inscrit dans la tendance actuelle de l’électrification. A cet égard, elle adopte une appellation plus branchée, ë-C3, et propose une multitude de sophistications dans l’air du temps. Le tout à des tarifs défiant toute concurrence. Découverte.

Fraichement dévoilée, la toute nouvelle Citroën ë-C3 entre de plain-pied dans l’univers des voitures 100% électriques. Alimentée par une batterie de 44 kWh, cette quatrième génération offre une autonomie de 320 km (cycle WLTP). Or, le temps de recharge (de 20 à 80%) ne dépasse guère 26 minutes sur une borne à courant continu de 100 kW.

Bonne nouvelle, la ë-C3 sera disponible au prix canon de 23 000 euros, dès sa commercialisation en 2024. Lequel tarif sera encore revu à la baisse, plus exactement 19 900 euros, suite à la sortie d’une nouvelle version d’accès, en 2025.

Autant dire qu’elle s’est littéralement réinventée pour relever d’une manière agressive le défi de la mobilité électrique accessible. Il le fallait bien ! La Citroën C3 s’étant bien vendue à 5,6 millions d’exemplaires depuis son lancement en 2002, la nouvelle venue se devait d’être bien armée pour pérenniser sa success-story.

Look de crossover

Faisant table rase du passé, le design cubique de la ë-C3 ne passe pas inaperçu. Sa face avant flanquée du nouveau logo ovale, est mise en valeur par une signature lumineuse en forme de «C». Haut perché, le capot moteur est marqué par des lignes tendues qui accentuent le sentiment de robustesse.

Sculptural, le profil se distingue par des ailes avant et des jupes arrière musclées. Mais aussi par une ceinture de caisse qui s’étend des blocs optiques jusqu’aux plis des panneaux de porte.

Même constat au niveau du hayon arrière, dont la partie inférieure est soulignée par une bande décorative horizontale noire, surplombant un pare-chocs court, ce qui favorise l’aérodynamisme de l’auto.

La citadine chevronnée enfile des jantes en alliage diamanté de 16 et 17 pouces, nettement repoussées vers les extrémités de la caisse. Ce porte-à-faux court souligne sa stabilité, tout comme il renforce son dynamisme et sa solidité.

Ambiance zen

L’intérieur est très raffiné avec les nouveaux sièges Citroën Advanced Comfort, dont l’assise moelleuse offre une douceur inégalée et soigne les vertèbres des occupants. Modulable, la banquette arrière est fractionnable (40/60) et rabattable, ce qui permet d’accroitre le volume de chargement du coffre.

Pour ce qui est des évolutions numériques, la ë-C3 propose le système C-Zen Lounge. Il s’agit d’un affichage tête haute très bien élaboré, qui remplace littéralement le combiné d’instrumentation traditionnel. Les informations défilées en permanence, le conducteur n’a plus à quitter la route des yeux.

Idem pour l’écran couleur central de 10,25 pouces qui, inspiré des smartphones, donne accès aux principales fonctions de navigation, de téléphonie, et autres applications médias. Compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, la fonction WiFi sans fil, quant à elle, permet de mettre en miroir les smartphones.

Bien qu’elle arbore un look de crossover, la ë-C3 est parfaitement adaptable à l’utilisation urbaine, en raison de ses mensurations concises : 4,01 m de long pour 1,76 m de large.

Motorisation 100% électrique

Dotée d’un moteur de 83 kW (113 ch), combiné à une transmission entièrement automatique, la ë-C3 affiche des performances plutôt discrètes : le 0 à 100 km/h est atteint en 11 secondes, tandis que la vitesse maximale ne dépasse pas 135 km/h. Ce n’est pas un foudre de guerre, mais c’est assez suffisant pour évoluer dans les zones urbaines et périurbaines.

Pour effectuer un long trajet, les futurs propriétaires pourront également planifier leurs parcours grâce à l’application e-Routes, qui permet de surveiller l’état de charge et le niveau de la batterie en temps réel.