Chronique : On se laisse prendre au jeu !

0
204

Alerter le conducteur par une alarme indiquant le franchissement de la ligne continue, ce n’est presque rien dans toutes les voitures modernes. L’avertir de l’imminence d’un danger en procédant au freinage du véhicule de façon autonome, c’est désormais une option accessible sur plusieurs modèles. Mais se faire assister par un interlocuteur qui vous parle et affiche les informations sur le pare-brise, alors là ça commence à être un peu fort. Dans sa vie de journaliste, Larbi a vu pleines de curiosités inventées spécifiquement pour satisfaire les besoins et même, parfois, les lubies des automobilistes.

Mais là, il se rend à l’évidence que les mystères de l’«Intelligence artificielle» sont illimités. A l’occasion du Consumer Electronics Show (CES), le salon mondial dédié aux innovations électroniques, qui s’est tenu, du 8 au 11 janvier, à Las Vegas, la société américaine Nuance a présenté une application destinée à fournir une assistance intégrale et progressive. Les personnes ressentant le besoin d’un peu de compagnie, y étaient bien servies.Sur le stand de cette marque spécialisée dans les logiciels de la reconnaissance vocale, lorsque le conducteur baille, une alarme commence à retentir pour secouer son état de vigilance. S’il redouble de bâillement, une voix résonne alors dans l’habitacle attirant son attention sur l’état de fatigue et le risque de sommeil encouru.

Cependant, s’il continue à bailler, la même voix engage alors une conversation, en lui proposant un jeu qui le maintiendrait en état d’éveil. Vous imaginez bien que lorsqu’une belle voix vous tienne compagnie, il vous sera difficile de la laisser tomber pour vous jeter dans les bras de Morphée. Pour l’instant, le jeu proposé, c’est un strict jeu de mots ; le plus normal que vous connaissez. Mais, admettons que cette application rencontre un grand succès, les mises à jour qui s’en suivront, intégreront forcément les propositions de bien d’autres automobilistes. Seulement, celles-ci pourraient être des plus sages comme des plus tordues… Et, voilà que le bon jeu de mots, censé éveiller l’attention et la conscience, pourrait donner lieu à de vivifiants jeux de «séduction».

Dans mon cas, vous savez, Larbi n’a pas les moyens de s’offrir ce genre d’applications qui sera intégré, dans deux ans, sur des bagnoles aussi sophistiquées qu’inaccessibles. Mais, je crains sérieusement pour pas mal de mes compatriotes. Car j’ignore complètement ce que serait l’effet d’une discussion coquine sur les bons conducteurs, et les bonnes conductrices, qui peut-être activeraient cette application, par hasard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here